l'info en continu

La condamnation de Joseph Boyoko est un jugement inique (Ministre des Droits Humains, André Lite)

- Publicité-

Le Ministre des Droits Humains, André Lite se confiant à politico.cd, ce jeudi 8 juillet 2020, exprime son désarroi quant à la condamnation de l’activiste des droits de l’homme, Joseph Boyoko Lokondo.

« La condamnation de Joseph Boyoko Lokondo à 6 mois de servitude pénale avec sursis est un jugement inique », selon André Lite, Ministre des Droits Humains.

- Publicité-

Pour le Ministre Lite, « rien ne justifie cette condamnation. Si ce n’est l’incapacité pour son auteur de s’affranchir du bourreau de ce garçon. C’est triste pour notre pays. »

Quant aux juges, André Lite estime que « les congolais n’ont que faire de cette catégorie de juges contre lesquels le Conseil supérieur de la Magistrature doit sévir. Autrement, il ne sera jamais possible de garantir les droits fondamentaux en RDC ».

Il sied de rappeler que Joseph Boyoko Lokondo, âgé de 26 ans, a été arrêté le 20 janvier 2020 en sortant d’une tribune d’expression population sur les élections locales.

Selon Human Rights Watch, une ONG des droits de l’homme, Lokondo est initiateur de la campagne « Équateur mérite mieux » dont qu’il relevait une « mégestion » de la province par son gouverneur, Dieudonné Boloko.

Hervé Pedro

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU