lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 14:59 14 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 14:59 14 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 14:59 14 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 14:59 14 h 59 min

l'info en continu

Le BCNUDH a documenté 397 cas d’atteintes aux droits de l’homme attribuables aux ADF entre le 1er janvier 2019 et le 31 janvier 2020

- Publicité-

Entre le 1er janvier 2019 et le 31 janvier 2020, le Bureau Conjoint des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (BCNUDH) a pu documenter 397 cas d’atteintes aux droits de l’homme attribuables aux ADF.

Par rapport à l’année précédente, une augmentation de 69% a été constatée.

- Publicité-

De ces 397 cas d’atteintes aux droits de l’homme, l’on a : 496 victimes d’exécution sommaire, 142 victimes d’atteinte au droit à l’intégrité physique, au moins 508 victimes d’enlèvement, et au moins 79 cas d’atteinte aux droits à la propriété.

Une forte augmentation du nombre d’atteintes aux droits de l’homme commis par des ADF à Beni contre les populations civiles de près de 69%.

Alors que l’année précédente soit de décembre 2017 à décembre 2018, le BCNUDH n’avait documenté que 208 cas d’atteintes aux droits de l’homme.

Ces faits sont documentés dans un rapport publié le lundi 6 juillet.

Ce document revient sur les atteintes et violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire par des combattants des ADF et des membres des forces de défense et de sécurité dans les territoires de Beni au Nord-Kivu et d’Irumu et Mambasa en Ituri, entre le 1er janvier 2019 et le 31 janvier 2020.

Ce rapport indique que du 1er janvier 2019 et le 31 janvier 2020, au moins 1154 victimes dont 235 femmes et 166 enfants ont été enregistrés. Sept attaques des ADF sur des hôpitaux et centres de santé ainsi que l’attaque d’une école, ont également été documentées.

« Ceux-ci ont commis au moins deux cas de meurtres de deux hommes au cours de l’année 2019. Des violations commises par des policiers ont donné lieu à des actes de représailles de la part de la population. En décembre 2019, des jeunes ont tué un agent de la PNC à Oicha», dit le BCNUDH.

Le rapport indique que 3 facteurs ont contribué à cette forte augmentation des nombres d’atteintes par rapport à l’année précédente.

Parmi ces facteurs, il y a entre autres la destruction de leurs bases et de leur milieu de vie lors des opérations militaires, des représailles sur les populations civiles et le vide laissé par la fermeture de certaines bases militaires de la MONUSCO pour des raisons budgétaires et l’absence des militaires des FARDC dans certaines zones.

En outre, des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, dans le cadre d’opérations militaires contre les ADF sont attribuables aux membres des forces de défense et de sécurité.

Le BCNUDH a documenté 109 victimes de violations des droits de l’homme commises par des militaires des FARDC et 137 victimes de violations des droits de l’homme perpétrées par des agents de la PNC, y compris des éléments de la Légion nationale d’intervention (LNI).

Le BCNUDH indique dans la même optique que les ADF ont conduit au moins 162 attaques dirigées contre des civils (123 attaques contre des villages ou des champs et 39 embuscades), 35 contre des positions militaires et 16 autres ciblant à la fois des civils et des positions militaires.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Face à la récurrence des viols et tueries en RDC, Adam Bombole plaide pour la levée du moratoire sur la peine de mort

La récurrence des viols et tueries en RDC n'a pas laissé indifférent l'ancien candidat à la présidentielle de 2011, Adam Bombole, qui...

Ituri : L’élu du territoire d’Irumu Jackson AFINGOTO demande aux membres de la délégation venue de Kinshasa de stopper les tueries

L'arrivée d'une délégation des hautes autorités de la république démocratique du Congo est signalée depuis le jeudi 10 septembre 2020. Cette mission...

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs reporté sine die

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs qui devait se tenir dans la ville de Goma, chef-lieu de la...

Le PPRD s’insurge contre la diffusion d’un message de l’UDPS diffusé à la télévision publique

"Nous dénonçons cette mauvaise pente. Les communiqués du Premier Ministre, Chef du gouvernement, sont parfois censurés à la chaîne de télévision publique!...