lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min

l'info en continu

Démission Tunda Ya Kasende : Jolino Makelele parle d’une sanction politique qui ne sera pas forcément un remaniement gouvernemental

- Publicité-

Le Ministre de la Communication et Médias, Jolino Makelele, est revenu dans une interview sur Top Congo, ce mardi 07 juillet, sur la situation du VPM en charge de la justice, qui a été empêché par le Président de participer au Conseil des Ministres.

Tunda Ya Kasende avait été interdit d’y participer pour avoir transmis à l’Assemblée nationale l’avis favorable du Gouvernement sans, au préalable, avoir informé le Conseil des ministres que préside, d’ordinaire, le Président de la République.

- Publicité-

Pour Jolino Makelele, « il y aura, naturellement, une sanction politique à cette attitude (du ministre de la justice) qui a été décriée par le Chef de l’Etat mais » et il assure tout de même que pour l’heure, « il n’y a pas d’acte officiel de démission ni de révocation ».

Le ministre de la Communication et Médias souligne que par sanction politique, il ne faut  » pas forcément », entendre un remaniement gouvernemental.

Il note qu’il y a plusieurs modalités de sanctions et c’est le Chef de l’Etat qui appréciera laquelle conviendra à la situation et ajoute que « lorsque, d’une manière ou d’une autre, on n’a plus la confiance du Chef de l’Etat, parce que le Chef de l’État a estimé que la loyauté n’a pas été appliquée dans le cas d’espèce, il est franchement de bon aloi d’en tirer les conséquences ».

Seulement, « il appartient au vice-Premier ministre (Tunda) lui-même d’en tirer les conséquences, sinon c’est une affaire qui devrait être réglée entre le Président de la République et le Premier ministre », indique le porte-parole du Gouvernement.

Brièvement interpellé et présenté en procédure de flagrance devant le procureur général près la Cour de cassation, pour faux et usage de faux, l’ex-secrétaire général adjoint du PPRD a indiqué lors de sa sortie que « Ye meyi » (lui-même, ndlr ) lui avait garanti qu’il sera libéré. Une déclaration qui lui a coûté son poste.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs reporté sine die

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs qui devait se tenir dans la ville de Goma, chef-lieu de la...

Le PPRD s’insurge contre la diffusion d’un message de l’UDPS diffusé à la télévision publique

"Nous dénonçons cette mauvaise pente. Les communiqués du Premier Ministre, Chef du gouvernement, sont parfois censurés à la chaîne de télévision publique!...

Mis sur pied d’un cadre de concertation qui permettra de passer en revue toutes les situations du tourisme à Kinshasa

Le Ministre du Tourisme YVES BUNKULU ZOLA et Ministre provincial de l'environnement de Kinshasa, DIDIER TENGE TE LITO ont décidé de mettre...

Elysée Munembwe: « L’entrepreneuriat féminin est considéré comme l’un des leviers importants de la croissance économique »

« L’entrepreneuriat féminin  est considéré comme l’un des leviers importants de la croissance économique, au vu du nombre des femmes qui s’y adonnent.