André Lite appelle à l’application des résolutions du 34è Conseil des Ministres relatives aux droits de l’homme

André-Lite-1

D’après un communiqué officiel signé le mardi 7 juillet transmis à Politico.cd, le Ministre des Droits Humains André Lite appelle à l’application des directives données par le Chef de l’Etat, lors de la 34è Conseil des Ministres, en rapport avec la question des droits de l’homme.

« À la 34ème session ordinaire du Conseil des Ministres, Son Excellence Monsieur le Président de la République a fait part aux membres du Gouvernement de sa vive préoccupation au sujet de certaines mesures attentatoires aux libertés individuelles et collectives. », rappelle le communiqué.

Et d’indiquer :

« Ce, du fait de certains exécutifs provinciaux allant de la fermeture des radios communautaires, d’arrestations arbitraires d’activistes des droits de l’homme, à la suspension d’activités de certaines structures de la société civile dédiées à la promotion desdits droits, en violation totale de la loi. »

Ainsi pour clore, le communiqué précise, « En conséquence, sur instruction du Chef de l’Etat, il leur est demandé, sans délai, de rapporter toutes ces décisions au risque, pour les contrevenants, de s’exposer aux poursuites pénales. ».

Il sied de rappeler que certaines autorités provinciales avaient tout récemment interdit voire retiré, à quelques journalistes le droit d’exercer dans leur province et ce, contre la loi.

Hervé Pedro