lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Filimbi : « La validation de Malonda par l’Assemblée nationale est une provocation de trop. La ligne rouge vient d’être franchie »

- Publicité-

L’entérinement par l’Assemblée nationale de la désignation de Ronsard Malonda, comme délégué des confessions religieuses à la CENI, a provoqué une réaction vive au sein de l’opinion publique congolaise.

Le mouvement citoyen Filimbi parle de la ligne rouge qui vient d’être franchie.

- Publicité-

« La validation de Malonda par l’Assemblée nationale est une provocation de trop. La ligne rouge vient d’être franchie! On ne peut défier continuellement tout un peuple. Mme Jeannine Mabunda vous étiez prévenue! Votre Parlement illégitime sera dissoute par le Peuple souverain! », déclare ce mouvement citoyen.

Georges Kapiamba, de l’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), parle d’une prime à la fraude électorale.

« Le choix de Ronsard Malonda est une prime à la fraude électorale. Les actions citoyennes seront menées pour que sa validité se limite dans l’enceinte du Palais du Peuple où il a beaucoup d’adeptes. C’est une véritable honte pour la RDC…, » a déclaré Me Georges Kapiamba.

Idée partagée par le président de l’ASADHO, Me Jean Claude Katende qui appelle le peuple à s’engager pour mettre fin à cette blague du FCC.

« Le choix de Ronsard préfigure encore des fraudes électorales en 2023. Le peuple doit s’engager pour mettre fin à cette blague du FCC. », a soutenu Me JC Katende.

Jonas Tshiombela, coordonnateur de la Nouvelle Société civile du Congo, quant à lui, appelle à la dissolution de l’Assemblée nationale et du Sénat.

 » La dissolution de cette Assemblée Nationale et Senat s’impose. Le decor de la tricherie électorale en marche., » dit il.

Et d’ajouter: « avec la désignation de Mr. Malonda avant la reforme de la CENI, l’Assemblée Nationale vient de planter le décor de la tricherie électorale à venir. Mabunda tiendra-t-elle? Car je crains la colère de la rue. Nul n’a jamais gagné un peuple. »

Au cours de la plénière de ce jeudi 02 juillet 2020, l’Assemblée nationale a entériné les Procès verbaux portant désignation de Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses à la CENI.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU