lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min

l'info en continu

Kwango: visé par une motion de défiance, le gouverneur du Kwango Jean marie Peti Peti Tamatha a démissionné de son poste ce vendredi 26 juin 2020

- Publicité-

Jean Marie Peti Peti a démissionné de son poste de gouverneur du Kwango ce vendredi 26 juin 2020.

Il a déposé sa lettre démission au bureau de l’Assemblée provinciale, avant la plénière qui devait notamment, se pencher sur le vote de la motion de défiance lui adressée.

- Publicité-

Cette motion, pour l’éjection du chef de l’exécutif, a été initiée par un groupe de députés provinciaux de différentes tendances politiques.

Il s’agit notamment de : le député Mukenzi Komina Odoras, cadre de la CRD du député national Mboso N’kodia Mpwnaga, élu de Kasongo-lunda (Panzi); Kafinga Mbumba Karkouf, du Palu, élu de la circonscription électorale de Kenge ville; Tshombo Kisala Barthélémy Luthros, du PPRD, élu de Kasongo-lunda (Mawanga), suppléant de l’ancien gouverneur Kanys Makofi, et Inkalaba Ignace, Opposant. élu de Kasongo-lunda (chefferie Kasongo-lunda).

Les motionnaires reprochent au gouverneur Jean-Marie Peti-Peti plusieurs griefs, regroupés en incompétence, détournement des deniers publics, outrage à l’égard de l’organe délibérant, violation de la loi sur les principes fondamentaux relatifs à la libre administration de provinces, etc.

Jean-Marie Peti-Peti Tamata s’est rendu aussi coupable de la spoliation de la résidence officielle des gouverneurs de la province du Kwango, qu’il a morcelé à son propre profit, en menaçant le conservateur des titres immobiliers pour obtenir un lotissement.

Dans leur document, les députés accusent le gouverneur d’avoir instauré l’incompétence, l’anomie, le séparatisme et diriger à contre-courant de la vision du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et d’avoir pris des engagements financiers sans se soucier de se référer à la réglementation en vigueur en république démocratique du Congo.

Et plusieurs autres griefs.

Dans sa correspondance au gouverneur de province portant transmission de la motion, le président de l’Assemblée provinciale, le député Mulenga Upala Wenslens avait invité JM Peti-Peti à se présenter devant la plénière, le vendredi 26 juin, en vue de présenter ses moyens de défense.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

« La grandeur de la RDC, c’est sa diversité dans l’unité » (Michel Bongongo, Président national des Républicains)

C'est dans la commune de Ngaliema dans la salle Consolata que les habitants du quartier malweka ont participé ce dimanche 13 septembre...

Face à la récurrence des viols et tueries en RDC, Adam Bombole plaide pour la levée du moratoire sur la peine de mort

La récurrence des viols et tueries en RDC n'a pas laissé indifférent l'ancien candidat à la présidentielle de 2011, Adam Bombole, qui...

Ituri : L’élu du territoire d’Irumu Jackson AFINGOTO demande aux membres de la délégation venue de Kinshasa de stopper les tueries

L'arrivée d'une délégation des hautes autorités de la république démocratique du Congo est signalée depuis le jeudi 10 septembre 2020. Cette mission...

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs reporté sine die

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs qui devait se tenir dans la ville de Goma, chef-lieu de la...