mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 13:00 13 h 00 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 13:00 13 h 00 min
DRC
9,807
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 13:00 13 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 13:00 13 h 00 min

Néhémie Mwilanya (FCC) : « Ceux qui pensent avoir le monopole de la rue, doivent savoir qu’on sait comment ça commence mais on ne sait pas comment ça finit » »

- Publicité-

Réagissant aux manifestations, mardi 23 et mercredi 24 juin 2020, consécutives aux propositions de lois controversées sur la réforme du pouvoir judiciaire, le coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC), Nehemie Mwilanya, s’interroge sur les motivations pour lesquelles leurs partenaires du CACH laissent leurs militants pratiquer la politique de la terre brûlée alors qu’ils ont une parcelle du pouvoir.

« Pourquoi, pourquoi, alors qu’ils ont une parcelle du pouvoir reconnu par la Constitution, doivent ils se laisser aller dans une politique de terre brûlée?, s’est-il interrogé. Sur le plan judiciaire, sur le plan politique et sur le plan parlementaire, nous sommes dans un temps qui se veut républicain et nous allons garder une attitude républicaine« , a déclaré Nehemie Mwilanya.

Et de conclure: « Ceux qui pensent avoir le monopole de la rue, doivent savoir qu’on sait comment ça commence mais on ne sait pas comment ça finit« .

Les militants de l’UDPS, en colère, se sont attaqués au Palais du peuple, siège du parlement, et aux biens appartenant à des cadres et proches du FCC, dont la résidence de JM Kassamba, DG de Télé 50, la salle de fête Algarve appartenant à André Kimbuta, ancien gouverneur de Kinshasa, l’immeuble de Ngoy Kasanji, ancien gouverneur du Kasaï Oriental, et d’un bâtiment de Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD.

La police a usé de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, dont quelques-uns ont été arrêtés.

D’autres manifestations ont eu lieu à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

  1. Nehemie Mwilanya doit plutôt se demander s’il a la totalité de ses neurones pourquoi les manifestants ne s’attaquent qu’aux biens appartenant aux anciens dirigeants privilégiés ? Un rappel à son intention : la révolution française a mis fin aux privilèges de la classe politique de l’époque. La RDC risque de passer par ce schéma.

  2. Sous temps peu,vous allez comprendre l’exil sera votre unique solution mais ce sera tard.
    vous te vos famille même en SIBÉRIE,nous chercherons de partout car la terre est trop petite,ne vous en faites pas.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...