l'info en continu

Guerre de succession au sein du PALU:  » la succession ou l’accès au pouvoir au sein du parti se fait, selon le respect des textes de base » (Godefroid Mayobo)

- Publicité-

« La succession ou l’accès au pouvoir au sein du parti se fait, selon le respect des textes de base, » a déclaré le Secrétaire permanant ai du Parti Lumumbiste Unifié (PALU), Godefroid Mayobo.

C’était au cours d’un point de presse qu’il a animé, mardi, au siège de cette formation politique, dans la commune de Matete.

- Publicité-

« C’est conformément à l’esprit de ces textes, qu’à la suite de la mort de Lugi Gizenga, le 01 Juin 2020, qu’il a échu qu’il lui succède parce qu’il a été le premier Secrétaire permanant adjoint au regard des dernières nominations signées par le Chef du parti, Antoine Gizenga, » a-t-il déclaré au cours de ce point de presse.

Saisissant l’occasion, le Secrétaire permanant ai du PALU a appelé les uns et les autres à retrouver leurs places au sein du parti, car le PALU prône l’unité et la moralité.

Il a également énuméré à l’intention de l’auditoire les documents de base qui régissent le parti, notamment les statuts, la réforme des structures, le règlement intérieur, les décisions et directives du Secrétaire général et chef du parti.

Le permanant a aussi dévoilé les différents organes du PALU que sont le congrès, le bureau politique, les secrétariats provinciaux, les comités de sections, des cercles et des cellules.

Tout autre organe ne figurant pas dans cette hiérarchie, fut-il le bureau politique élargi, est illégal. Et le pouvoir ne peut s’exercer que par ces organes.

Quant à la gestion quotidienne du parti, elle est assurée par le secrétariat permanant.

Le congrès, l’organe suprême disposant des pouvoirs étendus, a pour tâche d’élire les membres du bureau politique et fixer le taux de cotisation.

« Nous dénonçons ceux qui veulent apporter des guéguerres et des divisions au sein du parti et d’autres qui utilisent des forces policières dans les affaires du parti», a-t-il dénoncé, tout en rassurant que le congrès sera organisé, selon les normes grâce aux orientations du bureau politique.

Il sied de noter que depuis la mort de Lugi Gizenga, un conflit de succession est né à la tête du parti entre Godefroid Mayobo et Dorothée Gizenga, fille de Antoine Gizenga, fondateur du PALU, qui a appelé tout le monde à s’aligner derrière elle.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU