lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Des manifestations à Kinshasa et Lubumbashi contre les propositions de lois controversées sur la réforme de la Justice

- Publicité-

Des centaines de militants de l’UDPS dont des motocyclistes sont venus à nouveau, tôt dans la matinée de ce mercredi 24 juin, devant le Palais du peuple, pour poursuivre leur manifestation entamée mardi contre les propositions de lois des députés FCC Aubin Minaku et Garry Sakata.

Plusieurs manifestants qui ont dormi sur place au Palais du peuple ont été rejoints le matin par d’autres venus d’autres coins de la capitale congolaise.

- Publicité-

Des tracts ont aussi été lancés dans plusieurs endroits de la capitale, appelant la population à manifester contre lesdites propositions de lois.

Ces manifestants en colère ont envahi les principaux artères menant au Palais du palais et les communes environnantes, en scandant des chansons hostiles contre le FCC et leur autorité morale, Joseph Kabila.

Des manifestants en colère se sont pris aux biens des particuliers proches de Kabila, notamment la résidence de JM Kassamba, DG de télé 50; un immeuble situé sur l’avenue Lutumba Simaro, ex-Mushie prétendu appartenir au SP du PPRD et une salle de fête située sur l’avenue Kabinda. Une salle qui appartiendrait au sénateur FCC, André Kimbuta. Tous ces batiments sont situés dans la commune de Lingwala.

D’autres manifestations ont été signalées à Lubumbashi où des manifestants sont allés au siège de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, devant le bâtiment du 30 juin.

Réunis autour de la speaker de cette chambre, Jeanine Mubunda Lioko, la conférence des présidents, dans son rapport final, avait condamné hier mardi, les habitudes de violation de la zone neutre inviolable par des militants d’un parti à leur gré.

« Il est inadmissible que les militants d’un certain parti politique qui prône pour la démocratie se permettent d’empêcher les députés à travailler normalement », avait fustigé Célestin Musao, rapporteur de l’Assemblée nationale.

Suite à ces trois propositions des lois des députés Minaku et Sakata au bureau de l’Assemblée Nationale pour la modification de certaines dispositions de la Constitution, l’UDPS, a convoqué une réunion, dimanche dernier, en marge de laquelle plusieurs déclarations ont été faites notamment faire descendre dans la rue ses militants pour empêcher l’adoption de ces propositions de lois, ces derniers ont anticipé, en commençant par l’assaut du Palais du peuple et le domicile de Aubin Minaku.

Plusieurs partis politiques dont la coalition Lamuka et l’Envol de Delly Sessanga se sont dits opposés à ces 3 propositions de lois controversées.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :