mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 7:00 7 h 00 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 7:00 7 h 00 min
DRC
9,807
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 7:00 7 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 7:00 7 h 00 min

Insécurité dans le Haut-Katanga et dans les autres provinces de la RDC: la sénatrice Francine Muymba « insatisfaite » des réponses du VPM Kankonde

La sénatrice Francine Muyumba a conclu, lors de la séance plénière de ce mercredi 17 juin au sénat, sa question orale avec débat adressée au vice premier ministre de l'intérieur, sur l'insécurité dans le Haut-Katanga, ainsi que dans d'autres parties du pays. Sa conclusion est intervenue juste après la réplique du VPM Kankonde aux préoccupations des sénateurs.

- Publicité-

D’entrée de jeu, Francine MUYUMBA a fait remarquer qu’elle aurait aimé, après avoir entendu le Vice-Premier Ministre de l’Intérieur, sortir de l’hémicycle, avec l’assurance que la sécurité des congolais est non seulement une préoccupation majeure pour le gouvernement, mais aussi que les solutions idoines soient trouvées pour chaque entité. Que non, il n’en a pas été question.  » A l’instant précis, je me demande à quel saint nous vouer pour assurer notre sécurité?« , s’est-elle interrogée, avant de déplorer les chapelets de bonnes intentions de la part du Vice-premier Ministre.

La sénatrice dit avoir constaté que malgré les mesures prises contre la recrudescence de l’insécurité dans le Haut-Katanga, les hommes en uniforme continuent à être incriminés, sans être punis sévèrement. Conséquence, ils continuent à ternir l’image des forces de l’ordre du pays. Pour elle, les forces de l’ordre demeurent moins motivées et le Gouvernement semble ne pas mettre un accent particulier sur leur traitement. Francine Muyumba a déploré également le fait que les brigands armés qui sont souvent arrêtés et présentés à la Cour d’ordre militaire, se retrouvent en liberté quelques jours après, et rentrent dans les quartiers où ils défient la population qui les a dénoncés.

La sénatrice Francine Muyumba a fait remarquer à Gilbert Kankonde, la faiblesse de ses permutations des agents de l’appareil sécuritaire dans le Haut Katanga qui n’ont porté des résultats concrets dans la sécurisation des personnes et de leurs biens. Elle estime que les agents de l’appareil sécuritaire ayant fait plus de 5 ans dont certains sont accusés de trafique d’influence et l’affairisme surtout à Kasumbalesa doivent être permuter et que des enquêtes soient diligentées pour mettre fin à ce anti-valeurs selon les allégations.

Cette conclusion a touché tous les problèmes d’insécurité du pays. La situation dans la province du Sankuru, le manque de notification de la CENI pour l’organisation de l’élection d’un nouveau gouverneur de la province du Haut-Lomami, ainsi que le conflit de limite frontalière entre la RDC et la Zambie dans le Tanganyika.

 » Les initiatives favorisant la cohabitation pacifique entre les provinces issues du grand Katanga et du grand Kasaï pour restaurer la cohésion,
n’ont jamais été prises, considérant que nous sommes un seul peuple et le Congo appartient à tous. Ces initiatives pouvaient tant soi peu baisser les tensions, et favoriser la cohabitation pacifique, chose que nous encourageons tous », a-t-elle martelé, avant de souligner que la situation sécuritaire du pays est « quasi explosive
« .

Concernant la réouverture des Assemblées provinciales sur l’ensemble du territoire Nationale ne fonctionnent plus sans aucune raison valable, Elle a indiquée que rien ne justifie la fermeture des Assemblées provinciales. D’ailleurs, cela bloque le bon fonctionnement des provinces, elle a eu à souligné qu’eux au niveau national, l’Assemblée Nationale et le Sénat siègent et qu’ils sont plus nombreux que ceux des provinces et ils observent scrupuleusement les mesures barrières.

Selon elle, la situation sécuritaire du pays demeure inquiétante surtout en Ituri et dans le Nord-Kivu. Selon les préoccupations de ses estimés collègues, elle a indiqué également que les tueries sont notées dans le Congo central, dans le Haut-Katanga, au Nord-Kivu et en Ituri. Les viols sont commis à Kinshasa, dans le Haut-Katanga, au Nord- Kivu et en Ituri. Les vols sont déclarés dans le Haut-Katanga, au Nord- Kivu et en Ituri. Le kidnapping est indiqué à Kinshasa et au Nord-Kivu. L’insécurité des déplacements et les embuscades sont signalés au Nord-Kivu, les troubles à l’ordre public au Kongo central et l’incivisme et la contestation de l’autorité de l’Etat sont monnaie courante dans le Haut-Katanga particulièrement à Kasumbalesa.

La sénatrice Francine Muyumba a dit n’être pas satisfaite des réponses du VPM Gilbert Kankonde aux préoccupations des Senateurs et a préféré le laisser devant sa conscience, elle compte sur le Sénat de pouvoir entamer d’autres procédures parlementaires pour venir en aide la population du Haut Katanga et ceux de l’ensemble du territoire national.

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Cette Senatrice n’ est pas Congolaise. C’ est une Burundaise … elle doit liberer notre pays. Le Congo appartient aux Congolais. Elle est une fraude. Nous pouvons parler pour nous meme.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...