l'info en continu

Mort du juge Yanyi: L’ACAJ recommande une contre-expertise d’un laboratoire spécialisé à l’étranger

- Publicité-

Réagissant au rapport de l’autopsie pratiquée sur le corps du juge Raphaël Yanyi, rendu public le mardi 16 juin par le vice-Premier ministre et ministre de la Justice, l’Association congolaise pour l’accès à la Justice, ACAJ, recommande vivement au Procureur Général de requérir une contre-expertise d’un laboratoire spécialisé à l’étranger.

Cette organisation insiste aussi pour que le Parquet soit seul maître dans la conduite de l’enquête et de la communication au public.

- Publicité-

« #RDC: MORT du juge Raphaël YANYI: l’ACAJ recommande vivement au Procureur Gl de requérir 1 CONTREEXPERTISE d’1 laboratoire spécialisé à l’étranger. Elle insiste aussi pr q le Parquet soit seul maître ds la conduite de l’enquête et de la communication au public. @KapiambaGeorges », écrit Georges Kapiamba, président de l’ACAJ.

Dans ce rapport de l’autopsie rendu public mardi, le vice-Premier ministre et ministre de la Justice a révélé que Raphaël Yanyi est décédé de suite d’une hémorragie intracrânienne, résultant d’un traumatisme
cranio-encephalique.

L’ autopsie a également révélé l’existence des substances toxiques à dose non letale dans le corps du défunt.

Au vu de ce rapport, le vice-Premier ministre et ministre de la Justice a annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire devant permettre d’élucider les circonstances de ce meurtre, d’en identifier les auteurs et de les sanctionner avec toute la rigueur de la loi.

Pour rappel, Raphaël Yanyi était le juge président du procès de 100 jours au Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU