PUBLICITÉ

Haut-Katanga : « En une année de gestion, le gouverneur Jacques Kyabula est porteur de lueur d’espoir » (société civile)

Se sentant redevable envers ses administrés, le Gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula, a conduit récemment les représentants de différentes couches sociales de la population à une visite des chantiers à Lubumbashi. D’après la société civile qui était du nombre, l’exécutif provincial est porteur d’une lueur d’espoir.

Selon le porte-parole du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga, Ghislain Kalwa Chulu, en une année de gestion, le Gouvernement Provincial a réalisé plusieurs actions à impact visible. « En nous associant à cette visite des chantiers, le gouverneur a délibérément accepté le contrôle citoyen.

« C’est très rare dans notre pays de voir une autorité amener les forces vives palper l’affectation de l’argent du contribuable. Nous saluons cette démarche citoyenne. Et nous profitons de cette occasion pour inviter les autres gestionnaires de la chose publique à s’inscrire dans cette logique de bonne gouvernance», a-t-il remarqué.

« Sur 9 chantiers visités, nous avons été satisfait par les prouesses réalisées », a-t-il renchéri.

A l’en croire, le gouvernement lance des signaux positifs dans le sens de développer la province.

Réagissant à une certaine opinion qui estime que la société civile est à la solde du gouvernement provincial, Madame Safi Thérèse vice porte-parole du cadre de concertation, a rejeté cette accusation.

« Nous sommes impartial. Ce qui est bien fait nous acclamons et ce qui est mal fait nous condamnons. C’est cela notre rôle. Tantôt on nous reproche proche du pouvoir tantôt proche de l’opposition. C’est ainsi que fonctionne la société civile. Nous ne sommes à la solde d’aucun courant politique, mais nous défendons les intérêts de la population » a-t-elle indiqué.

Répondant à une question de politico.cd sur la côte que mérite le gouvernement provincial en une année de gestion, Monsieur l’Abbé Fortuné Mbayo, secrétaire technique de la société-civile, a précisé qu’il est prématuré de se livrer à pareil exercice. Cependant, il a souligné qu’au regard des réalisations enregistrées sur terrain, le gouvernement est à plus de 65 pourcent.

Nonobstant les fleurs jetées au gouvernement provincial pour l’an un, la société civile a souhaité que les prouesses visibles à Lubumbashi, Chef-lieu de la province, puissent s’étendre dans les autres villes et territoires du Haut-Katanga.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU