mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min

Désignation à la CENI: « Le décollage de la RDC passe par la légitimité des institutions et de leurs animateurs », affirme Martin Fayulu

- Publicité-

Intervenant en appui à la déclaration de la coalition Lamuka en rapport avec la désignation du nouveau président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, le Président de la dynamique pour la vérité des urnes, Martin Fayulu, estime que le décollage de la RDC passe par la légitimité des institutions et de leurs animateurs.

Il soutient que nos choix d’aujourd’hui ont un impact direct sur les générations futures. Le président de l’ECIDE demande à ce que nous leur léguons pas des cendres. C’est pourquoi il a martelé que les réformes institutionnelles et l’audit de la CENI s’imposent comme préalables.

« Le décollage de la RDC passe par la légitimité des institutions et de leurs animateurs. Nos choix d’aujourd’hui ont un impact direct sur les générations futures. Ne leur léguons pas des cendres. Les réformes institutionnelles et l’audit de la CENI s’imposent comme préalables »

Dans son communiqué du 12 juin, signé par Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito, Lamuka a mis en garde quiconque serait à la base des manœuvres ayant pour but de conduire à la désignation des nouveaux animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). « Nous considérons toutes ces manœuvres comme une provocation et mettons en garde leurs auteurs, » a indiqué Lamuka dans son communiqué.

Ces quatre leaders de la plateforme politique LAMUKA soutiennent que « les personnes ayant pris part active à l’organisation des élections passées doivent être d’office écartées, car ayant contribué aux fraudes massives. »

Cependant, ils préconisent un audit financier dans cette institution, pour faire la lumière sur la somme de près de 1 milliard de dollars américains dépensée pour l’organisation des élections chaotiques de 2018″.

Ils disent prendre à témoin les partenaires ainsi que la communauté internationale et lancent un appel à la population pour qu’elle demeure vigilante et veille à ce que tout soit fait de manière à garantir la sincérité des urnes lors des prochaines échéances électorales.

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...