l'info en continu

Procès 100 jours: le Ministère public requiert 15 ans ans de prison et travaux forcés contre Wenga et Baramos

- Publicité-

Un autre procès du programme de 100 jours se déroule ce vendredi 11 juin 2020 à la prison de Makala. Celui-ci oppose le ministère public aux DG de l’OVD, Benjamin Wenga, SOCOC Modeste Makabuza et le patron du FONER Fulgence Bamaros pour détournements des fonds alloués à la réhabilitation de 32,5 Km de routes à Goma et Bukavu.

Dans sa plaidoirie, le ministère public requiert:

  1. Modeste Magabuza (SOCOC) à 90 mois de prison ferme soit 7.5 ans et remboursement de 12 millions de dollars;
  2. Benjamin wenga (OVD) 15 ans de prison et travaux forcés et avec une privation de dix ans de droit au vote et accès aux fonctions publiques;
  3. Fulgence Bamaros (FONER) détournement 15 ans de travaux forcés et avec privation de dix ans de droit de vote et accès aux fonctions publiques, pas de libération conditionnelle.
- Publicité-

Pour la défense de Baramos, « on ne peut pas coincer Bamaros qui n’était qu’un tiers dans ce contrat ».

L’ Avocat de Bamaros accusé d’avoir détourné 12,5 millions USD juge en outre que « l’instruction a été bâclée ».

La défense de Benjamin Wenga S’interroge sur ce qui as motivé le ministère public a requérir la plus lourde peine contre son client.

« La cour n’est pas liée à la réquisition de Benjamin Wenga. Moi, je viens demander purement sa relaxation. La cour d’appel de la Gombe a toujours démontré son indépendance devant les autorités. Le travail devant le parquet n’a pas achevé son travail d’instruction, »assure sa défense.

« Retenez que Benjamin Wenga a été arrêté pour avoir signé un contrat de prêt. C’est la première fois que j’attends cette infraction, » poursuit la défense.

Le procès est en cours.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU