l'info en continu

Nord-Kivu : plus de 47.000 personnes sans assistance, après une inondation à Mutwanga

- Publicité-

La violente tempête, qui a frappé la partie sud-est de la zone de santé de Mutwanga, à la frontière entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda, a provoqué de graves inondations, rapoorte l’ONG Medair RDC

Dans un communiqué de presse parvenue à POLITICO.CD, elle estime « entre 42 000 et 47 000 personnes » le nombre de personnes touchées par cette catastrophe.

- Publicité-

D’après une première évaluation réalisée par les techniciens de Medair présents sur le terrain et par l’Association des Consommateurs d’Eau Potable de Kasindi, environ 80 à 90% de la population n’a pas accès à de l’eau potable dans les cinq districts les plus touchés et sont sans assistance quelconque.

Pour faire face à la situation, la plupart des familles ont commencé à puiser de l’eau directement dans la rivière lubirha. Ceci comporte de sérieux risques, d’autant plus que le choléra était endémique dans la zone avant que les systèmes d’adduction d’eau ne soient fonctionnels.

Marco Galli, coordinateur de terrain de Medair dans la territoire de Beni, a averti que « ceux qui boivent directement l’eau de la rivière courent un grand risquent d’être contaminés par des maladies d’origine hydrique, telles que la diarrhée et le choléra. Nous lançons une réponse rapide qui se concentre sur le lavage des mains et la sécurité de l’eau à boire. Pour ce faire, nous fournissons aux familles les plus touchées des kits contenant du tissu de coton pour la filtration de l’eau, des comprimés de purification de l’eau et du savon antibactérien ».

Malgré l’attente d’une assistance, « la pandémie actuelle de COVID-19 rendra la distribution plus difficile encore. Nous adoptons donc une double approche qui atteindra ceux qui en ont besoin tout en respectant les mesures préventives pour COVID-19 : pour fournir des kits aux personnes qui souffrent de diarrhée ou présentent les symptômes du choléra au centre de santé que nous soutenons à Lubiriha, et également distribuer directement des kits aux ménages de la communauté, tout en maintenant les mesures de distanciation sociale », a expliqué Marco Gall.

Les inondations dans la zone de santé de Mutwanga surviennent à un moment où la RD Congo fait face à une série de crises: plus de 5 millions de personnes déplacées de leurs domiciles, l’insécurité, de graves pénuries alimentaires et le manque de services de santé de base.

Parallèlement à la pandémie de COVID-19, la RDC s’efforce toujours de mettre fin à une épidémie d’Ebola qui a coûté la vie à plus de 2 200 personnes.

Adrien AMBANENGO |POLITICO.CD

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU