PUBLICITÉ

Pierre Kangudia au procès Kamerhe: « tout passait par le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat »

Intervenant ce jeudi 04 juin 2020 en tant que témoin sur le procès de 100 jours, l’ancien ministre de budget, Pierre Kangudia se dit surpris d’apprendre qu’il y avait une coordination qui supervisait le programme de 100 jours. « Je ne savais même pas qu’il y avait une équipe de supervision avant la tenue de ce procès« , dit le témoin Pierre Kangudia, ancien ministre du Budget, alors que Vital Kamerhe l’a cité comme faisant partie de l’équipe de supervision du programme de jours du Chef de l’Etat.

Il affirme que Vital Kamerhe avait neutralisé le gouvernement par sa lettre officielle pour toute sortie de fonds. « Il y avait une lettre officielle qui avait neutralisé le gouvernement. Pour toutes les sortie de fonds, il fallait se referrer au directeur de cabinet du Chef de l’Etat« 

- Publicité-

Et de poursuivre:  » « tout passait par le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat ».

En ce qui concerne sa relation avec Jammal Samih, l’ancien ministre de budget reconnait que c’est une vieille connaissance et qu’il l’a rencontré dans l’antichambre du bureau du Directeur de cabinet du président de la République. « Mr Jammal, C’est une vieille connaissance. Je l’ai vu dans la salle d’attente du bureau du Directeur de cabinet du chef de l’État, » a déclaré Pierre Kangudia.

Samih Jammal de son côté confirme avoir été reçu par le directeur de cabinet du Chef de l’Etat pendant 2 ou 3 minutes. « Le directeur de cabinet du Chef de l’Etat ne m’a reçu qu’une ou deux minutes. Mais, je ne me rapelle pas s’il m’avait reçu ou pas. Jusqu’à présent, je ne le connaît pas », dit Sammih Jammal.

Le procès est en cours.

Thierry Mfundu

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU