l'info en continu

Dossier 100 jours/MP et David Blattner: Poursuite de l’instruction au tribunal de grande instance de la Gombe

- Publicité-

Poursuite de l’ instruction au tribunal de grande instance de la Gombe dans l’affaire qui oppose le ministère public et la partie civile la RDC contre le prévenu, le directeur général de la société SAFRICAS, David Erick Blattner ce lundi 1er juin 2020.

Il y a eu changement dans la composition: Pierrot Bankenge Mvita prend la commande. Il préside la chambre, autre fois dirigée par le regretté Raphaël Yanyi ovungu.

- Publicité-

Après la réouverture des débats, il y a eu lecture des PV par le greffier et puis le tribunal est passé à l’instruction proprement dite.

Il sied de rappeler que David Blattner, Directeur général de la société de BTP SAFRICAS, avait comparu le lundi 18 mai dernier devant le Tribunal de Grande Instance de la Gombe, à Kinshasa.

Après identification des accusés et leurs avocats conseils, les juges de la TGI-Gombe avaient accédé à la demande du report de l’audience introduite par les avocats de la défense de Blattner.

De cette première audience, il faut retenir que les avocats de David Blattner ont sollicité auprès du juge président la «levée copie» des pièces à charge de leur client et une remise d’un mois afin mieux de s’imprégner des éléments du dossier.

Le ministère public et la défense ont convenu de renvoyer l’affaire à deux semaines après débat, soit le 1er juin prochain, donc aujourd’hui.

Ce dossier implique aussi le DG de l’OVD, Benjamin Wenga.

Dans sa réquisition de fixation d’audience du 17 mai 2020, le procureur général David Mukonkole Katambwe communique au président du tribunal de grande instance de la Gombe le dossier judiciaire inscrit sous RMP 1504/PG 023/a/ 2020/LUK du registre du ministère public prés la cour d’appel de Kinshasa et comportant des pièces de l’instruction de l’affaire à charge de David Blattner.
Dans le libellé des préventions, David Blattner est poursuivi pour avoir, étant une personne chargée d’un service public, détourné des deniers publics, des effets en tenant lieu des pièces, titres, actes, effets mobiliers qui étaient entre ses mains, soit en vertu, soit en raison de sa charge:

En l’espèce: détournement de la somme de 1.272.135,28 USD au titre de premier acompte pour l’achat des matériaux et construction des sauts-de-mouton au carrefour du Rond-point Socimat à Kinshasa/Gombe. Faits prévus par l’article 145 du code pénal livre II tel que modifié par la loi n°73/017 du 05 janvier 1973.En l’espèce: détournement de 1.394.201, 08 USD au titre de acompte pour l’achat des matériaux et construction du saut-de-mouton au carrefour des avenues de Libération et sergent Moke à Kinshasa.
Faits prévus par l’article 145 du code pénal livre II tel que modifié par la loi n°73/017 du 05 janvier 1973.En l’espèces: détournement de 1.397.449, 88 USD au titre de premier acompte pour l’achat des matériaux et construction du saut-de-mouton au carrefour des avenues Kasa-Vubu et triomphal à Kinshasa.
Faits prévus par l’article 145 du code pénal livre II tel que modifié par la loi n°73/017 du 05 janvier 1973.
Il sied de rappeler que David Blattner Le patron de Safricas, l’américain David Blattner, interpellé puis placé en détention provisoire depuis février dernier à la prison centrale de Makala, a été libéré sous caution vendredi 27 mars tard dans la soirée.

Une libération provisoire en échange avec une caution de 51 millions de francs congolais versés par le patron de Safricas.
David Blattner était impliqué dans l’affaire des soupçons des détournements des fonds alloués aux travaux du programme de 100 jours de Félix Tshisekedi.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU