l'info en continu

Dette due à Exim-bank pour les aérogares de N’Djili et de Loano, Claudel Lubaya réclame une enquête judiciaire

- Publicité-

Réagissant à la dette de 555.364.446 USD due à Exim-bank pour les aérogares de N’Djili à Kinshasa et de Loano à Lubumbashi (Haut-Katanga), le député national Claudel Lubaya estime qu’une enquête judiciaire est nécessaire pour clarifier les faits.

« Il est injuste que les dirigeants obligent le peuple de rembourser des créances dont les sommes générées ont été détournées, » a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

RDC Dette de 555.364.446 USD due à Exim-bank pour les aérogares de Ndjili et Loano. Une enquête judiciaire est NÉCESSAIRE pour clarifier les faits. Il est INJUSTE que les dirigeants obligent le peuple de rembourser des créances dont les sommes générées ont été détournées. https://t.co/WhBamSyLek

- Publicité-

La RD Congo a été condamnée, par la justice internationale, à rembourser sa dette de 555 millions USD contractées auprès d’Eximbank of China avec 90% des recettes de Go Pass que va générer l’IDEF de 2021 à 2023.

Les fonds empruntés sous le régime du président Joseph Kabila étaient destinés à la construction de nouvelles aérogares de N’Djili, à Kinshasa, et de Loano, à Lubumbashi.

« Lors de trois prochaines années, les 90% des revenus de l’IDEF serviront à financer le remboursement du prêt auprès d’eximBank of China de respectivement 354 233 241 USD pour la construction de la nouvelle aérogare de l’aéroport de Kinshasa/N’Djili et 201 131 205 USD pour celle de la nouvelle aérogare de l’aéroport de Lubumbashi/Loano. Cette redevance a donc un avenir qu’il nous faut garantir, comme pouvoirs publics », avait expliqué le ministre des Transports, Didier Mazenga.

Il répondait, mercredi 27 mai 2020, à une question orale sur les affectations des recettes de Go-Pass récoltées par la Régie des voies aériennes (RVA).

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU