mardi, juillet 7, 2020
DRC
7,432
Personnes infectées
Updated on 7 July 2020 à 16:31 16 h 31 min
DRC
4,024
Personnes en soins
Updated on 7 July 2020 à 16:31 16 h 31 min
DRC
3,226
Personnes guéries
Updated on 7 July 2020 à 16:31 16 h 31 min
DRC
182
Personnes mortes
Updated on 7 July 2020 à 16:31 16 h 31 min
publicité

l'info en continu

Situation de la MIBA: Suspension immédiate du Conseil d’Administration et de la Direction Générale (conseil des ministres)

La situation de la Société Minière de Bakwanga (MIBA SA) a été l’un des points abordés au cours de la 33e réunion du conseil des ministres tenu ce vendredi 29 mai par visioconférence.

- Publicité-

Le Ministre du Portefeuille a informé le Conseil des résultats de la mission d’audit qu’il a diligentée auprès de cette société et dont le rapport daté du 23 mars 2020 relève d’importants dysfonctionnements au titre de la conformité, de la gouvernance et management, de la production et de la gestion financière.

Ce diagnostic établi, le Ministre du Portefeuille a proposé au Conseil une batterie de mesures thérapeutiques en vue de remettre à flot, autant que faire se peut, cette société qui constituait, hier encore, la fierté de toute la Nation.

La situation actuelle de la MIBA SA a préoccupé profondément les membres du Conseil qui a décidé de la suspension immédiate du Conseil d’Administration et de la Direction Générale de la MIBA SA, ainsi que de la désignation des chargés des missions aux fins d’examiner les pistes de redressement de la situation et la convocation d’une Assemblée Générale.

Dans un communiqué du mercredi 27 mai 2020, la coalition « Tous pour la RD-Congo » avait appelé le conseil des ministres du 29 mai prochain à traiter les dénonciations documentées faites par les élus du pays et les ONGs sur la Minière de Bakwanga (MIBA) et la Société des mines d’or Kilo-Moto (SOKIMO).  

Ce regroupement de la société civile avait rappelé au chef de l’État Félix Tshisekedi et au premier ministre Sylvestre Ilunga que plusieurs dénonciations « trop récentes et suffisamment documentées » ont été faites sur ces deux sociétés publiques.

« Cependant, elles sont oubliées et exclues » des dossiers à l’ordre du jour des différents Conseils des ministres, » avait il noté.

La délégation syndicale de la MIBA avait aussi fait état de plus de 170 mois d’arriérés de salaires.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Ambassadeur JM Châtaignier (UE) : « Le départ brutal de la MONUSCO pourrait avoir des conséquences catastrophiques »

L'ambassadeur de l'Union Européenne en RDC, Jean Marc Châtaignier, affirme que "le depart brutal de la MONUSCO pourrait avoir des conséquences catastrophiques".

Covid-19 en RDC : 119 nouveaux cas détectés

Depuis mercredi dernier, le bulletin de la riposte à la pandémie de la Covid-19 enregistrait plus de cas guéris que des cas...

RDC – Covid-19 : Visite du ministre de la santé Eteni Longondo aux Cliniques Universitaire de Lubumbashi

Le Ministre de la Santé Eteni Longondo, a effectué ce lundi 6 juillet une visite aux cliniques Universitaires de Lubumbashi, situé sur...

Dossier Bukanga Lonzo, Transco, etc.: Matata Ponyo dément toute implication aux fonds d’investissements et responsabilise les « ministères sectoriels » (Mise au point)

« Le Premier ministre honoraire n’a eu à gérer, depuis la Primature, des fonds destinés aux différents projets d’investissements. Donc, aucun fonds destiné...

La RDC n’est pas sur la liste des pays dont les ressortissants sont autorisés à entrer dans l’espace Schengen à compter du 1er juillet

La RDC comme beaucoup des pays, n'est pas reprise sur la liste des pays dont les ressortissants sont autorisés à entrer dans...