l'info en continu

RDC: André Mbata et Victor Wakwenda rejettent la décision de Kabuya pour la désignation d’un remplaçant de Kabund à l’Assemblée nationale

- Publicité-

Réagissant à la récente déclaration du secrétaire général a.i Augustin Kabuya, interdisant tous les députés inscrit sur la liste de l’UDPS d’occuper le poste du 1er vice président de l’assemblée nationale, le constitutionnaliste André Mbata et le président de la Convention démocratique du parti, CDP ont rejeté cette démarche.

Pour le professeur Mbata, « le poste du premier vice-président de l’Assemblée nationale est réservé à l’UDPS et non à un quelconque individu qui se prendrait pour un homme providentiel. »

- Publicité-

« Le poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale est réservé à l’UDPS, pas à un quelconque individu qui se prendrait pour un homme providentiel. Nous devrons continuer à enseigner la Constitution, les Statuts et le Règlement Intérieur de nos partis politiques. La Constitution interdit tout mandat impératif, » a-t-il dit aux médias.

Il soutient par ailleurs que les députés nationaux de l’UDPS restent fidèles au Parti et au président de la République, « mais ils ne peuvent en aucun cas obtempérer aux putschistes, notamment après la reconnaissance de la Convention Démocratique du Parti (CDP) et la confirmation par le ministère de l’Intérieur de sa position selon laquelle, en attendant le Congres, seul le directoire est en droit de diriger et d’engager l’UDPS conformément à l’article 26 de ses Statuts. »

De son côté Victor Wakwenda a dénoncé ce jeudi 28 Mai 2020, le communiqué signé par le secrétaire général ai soutenant l’ancien 1er Vice-président de l’Assemblée nationale.

« Le directoire de l’UDPS ne s’est pas encore réuni, cette déclaration qui soutient Kabund n’engage pas le parti » rétorque Victor Wakwenda à Augustin Kabuya et insiste que dans le dossier l’UDPS/Tshisekedi au ministère de l’intérieur, c’est le directoire qui est considéré comme « autorité » du parti.

Il sied de rappeler que dans une déclaration politique de ce 28 mai, secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya a promis de sanctionner au nom du statut de l’UDPS, tout parlementaire inscrit sur sa liste qui occuperai le poste du 1er vice président de l’assemblée nationale.

Thierry Mfundu

- Publicité -

3 Commentaires

  1. L’udps de vient confirmer que le slogan  » le peuple d’abords  » n’est plus de mise. C’est « j’y suis j’y reste ».

  2. L’ UDPS nous donne la triste image d’un parti où les ambitions politiques sont étouffées …ça doit changer!

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :