l'info en continu

Les avocats interdits d’intervenir sur les médias sans l’autorisation préalable du bâtonnier

- Publicité-

Les avocats sont interdits d’intervenir sans autorisation préalable du bâtonnier.

C’est la disposition prise à l’issue de la réunion extraordinaire du samedi 23 mai 2020 qui s’est penché sur la question relative aux prestations des avocats dans divers médias tant nationaux qu’internationaux.

- Publicité-

Le conseil de l’ordre a constaté avec regret que les avocats se livrent, lors des spectacles médiatiques, à des commentaires sur les dossiers et procès en cours et à des interprétations parfois erronées de certaines dispositions légales et réglementaires. Cette dérive oratoire est de nature à jeter le discrédit sur la profession d’avocat et susceptible d’influencer négativement l’opinion publique.

« C’est pourquoi, je rappelle à tous les avocats du barreau prés la cour d’appel de Kinshasa/Gombe ainsi qu’à ceux des autres barreaux qui exercent dans le ressort, les dispositions de l’article 63 du RIC, dans sa rubrique « des rubrique  » des déclarations et manifestations publiques qui imposent à l’avocat l’obligation de solliciter une autorisation préalable du bâtonnier avant toute intervention dans les médias, » a déclaré le bâtonnier Jean-Claude Mbaki Siluzaku.

Le contrevenant s’expose à des poursuites disciplinaires.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU