l'info en continu

RDC : Shabani appelle Kabund à tirer les conséquences de la décision du Ministère de l’Intérieur sur son mandat à la tête de l’UDPS

- Publicité-

Réagissant sur la lettre du Secrétaire Général aux relations avec les partis politiques demandant à Augustin Kabuya de se conformer aux dispositions des statuts, règlements du parti, code d’éthique et code de bonne gouvernance du parti dénommé UDPS, Me Jacquemain Shabani, président du CEP/UDPS estime que le secrétaire général en charge d’administration des partis politiques a fait le même constat que le collectif sauvons l’UDPS.

« Il fait le constat que les statuts et les règlements de l’UDPS ne sont pas respectés. Il va davantage plus loin, il fait le constat que le fameux mandat spécial et les prétentions qu’Augustin Kabuya a en se réclamant Secrétaire général, lui il n’est pas au courant. Par ce que la loi demande à tout parti politique de notifier dans les 30 jours toute modification. Depuis la signature du mandat spécial, les gestionnaires du parti ne l’ont pas déposé et le délai est passé. De même que le secrétaire général chargé des partis politiques n’appelle pas Augustin Kabuya secrétaire général par ce qu’il ne lui reconnaît pas cette qualité, » indique Me Jacquemin Shabani.

- Publicité-

Pour Jacquemain Shabani, cette décision le réconforte et il espère que l’autre camp, celui de Jean-Marc Kabund va comprendre. « Plus encore il demande que la loi sur le parti politique et le statut de l’UDPS soient respectés. Nous ça nous réconforte et on espère que les amis vont comprendre et se rendre compte le ridicule ne fait pas du bien à un grand parti comme celui-là surtout qu’il est aujourd’hui au pouvoir et que l’on a tous à fournir des efforts pour qu’on nous respecte en respectant nous même nos statuts et lois de la république, » conclu-t-il dans son intervention.

Il sied de rappeler le mandat spécial désignant JM Kabund président a.i de l’UDPS, a été signé le 22 et notarié le 25/01/2019 sans qu’il ne soit déclaré au ministère de l’Intérieur comme l’exige l’article 17 de la loi portant organisation et fonctionnement des partis politiques selon le contenu de la lettre du Secrétariat Général aux relations avec les partis politiques adressée à Augustin Kabuya de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS.

Cette lettre fait suite à la lettre portant conformité de la résolution du 27 avril 2019 de la convention démocratique du parti, CDP, dont la structure est reconnue par les statuts politique dénommé UDPS/Tshisekedi, ensuite par le Ministère de l’intérieur.

Notons que depuis le 22 janvier 2019 que Félix Tshisekedi alors Président de l’UDPS, avait signé un mandat spécial, confiant à Jean-Marc Kabund, alors secrétaire général, « toutes les prérogatives reconnues au Président du parti jusqu’à la fin de son indisponibilité ».

Kabund avait, par la suite, désigné Augustin Kabuya pour le remplacer au poste de secrétaire général. Ce remaniement suscite jusqu’à présent des remous au sein du parti. Plusieurs cadres dont la majorité des membres du « Collectif sauvons l’UDPS » avaient dénoncé la violation des statuts du parti, à l’instar de l’ancien secrétaire général de l’UDPS Jacquemin Shabani et le député national Paul Tshilumbu.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU