l'info en continu

Félix Tshisekedi et Jean- Claude Gakosso échangent sur le différend frontalier entre la RDC et la Zambie

- Publicité-

Les questions se rapportant au différend frontalier entre la RDC et la Zambie et celle relative à la pandémie de la COVID-19 ont été au centre de l’audience que le président Félix Tshisekedi a accordée, jeudi 28 mai 2020 à la Cité de l’Union africaine, à Jean- Claude Gakosso, ministre congolais des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, venu de Brazzaville.

Gakosso, était porteur d’un message du président Sassou Nguesso à son homologue Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, rapporte la présidence de la République.

- Publicité-

Il a déclaré à la presse, au sortir de l’audience, qu’il a évoqué avec le Chef de l’État ce qui, selon lui, « pourrait ressembler » à un différend entre la RDC et la Zambie.

« Nos dirigeants ont de choses beaucoup plus importantes à faire dans la sous-région, notamment celles liées au développement économique au bénéfice de nos populations. Et, pour cela, il n’est pas question de dépenser de l’argent pour des conflits fratricides inutiles.
C’est pour cette raison que nos dirigeants doivent travailler pour qu’il y’ait la paix dans la sous-région, notamment à la frontière entre la RDC et la Zambie », a déclaré le chef de la délégation de la République du Congo.

Le ministre Gakosso a indiqué, par ailleurs, qu’il avait été reçu par le président Edgard Lungu de la Zambie.

Et, vendredi 29 mai 2020, il sera reçu par le Président Emerson Mnagagwa du Zimbabwe sur cette même question, afin de rechercher les voies et moyens de parvenir à la paix et à l’apaisement dans la sous-région.

Et ce, pour permettre aux gouvernants de se consacrer à l’essentiel, à savoir le développement économique en cette période où sévit la pandémie de la COVID-19.

S’agissant de cette pandémie, Gakosso a rappelé que l’actualité sur la scène internationale est dominée par cette maladie qui est une tragédie pour toute l’humanité.

Il a ajouté que les deux » inséparables » Congo ne peuvent qu’être solidaires en un moment aussi difficile.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU