l'info en continu

Covid-19 au Nord-Kivu, le gouverneur Carly Nzanzu appelle sa population à la discipline face à la flambée de la maladie en province

- Publicité-

La province du Nord-Kivu compte aujourd’hui 35 cas positifs de la covid-19 depuis le début de la pandémie, parmi lesquels 27 sont issus d’une contamination locale.

En une journée, ce mardi 27 mai, le Nord-Kivu a enregistré 20 nouveaux cas à savoir 16 à Goma, tous d’une contamination locale, 1 à Rutshuru, qui devient la troisième entité de la province touchée par cette pandémie et 3 autres dans le territoire de Beni.

- Publicité-

2 des 3 cas de Beni sont des chauffeurs de véhicules venus du Kenya et de l’Ouganda et se trouvent maintenant sur la route Beni-Kisangani, le gouverneur du Nord-Kivu annonce que tout est mis en œuvre pour les ramener à Beni.

Carly Nzanzu Kasibvita rappelle cependant que le Nord-Kivu est au rouge, car les cas pourront se multiplier dans les jours qui viennent vu que de 456 échantillons des contacts de la deuxième vague de contamination, seuls plus ou moins 176 ont été examiné jusqu’à présent à l’INRB, l’Institut national de recherche Biomédical Kinshasa.

Vu que les contaminations locales deviennent plus nombreuses, le gouverneur Kasivita appelle la population du Nord-Kivu à plus de disciplines, seule arme efficace pour le moment pour combattre la pandémie. Il souligne aussi qu’il ne s’agit pas d’une « cop » comme le disent les gens ,depuis le début de la pandémie au Nord-Kivu, la prise en charge des malades est sur financement propre de la province.

Tout en précisant que le trafic transfrontalier des marchandises reste un grand danger à travers les chauffeurs, Carly Nzanzu Kasivita martelant que cela doit se poursuivre, félicite et encourage les agents sanitaires se trouvant aux frontières de rester encore plus vigilants comme cela était le cas du chauffeur tanzanien rapatrié à la grande barrière de Goma mardi vers son pays après avoir été testé positif au coronavirus.

Il a tenu à souligner ce pendant que parmi les congolais rapatrié du Rwanda, il n’y a jusque là eu aucun cas positif de Covid-19 contrairement à ce qui se dit dans la rue. Tout en garantissant la liberté d’expression, Carly Nzanzu Kasivita met en garde ceux qui vont tenter d’intoxiquer la population face à cette pandémie. Il promet modifier son arrêté et l’accompagner par des sanctions contre les récalcitrants, « il ne faut pas », selon lui « que les gens se transforment en spécialiste du coronavirus ».

Il rappelle tout de même que le Nord-Kivu n’a pas la capacité de recevoir plus de 200 malades de covid19, il n’y a que près de 120 lits disponibles jusque là à Goma pour recevoir les malades. Carly Nzanzu Kasivita demande aux cas suspects et aux contacts de rester disciplinés et à éviter de refuser de suivre les instructions de la riposte. Précisons qu’il a fallut l’intervention de la police pour que le dernier cas d’hier soit acheminé à l’hopital.

Augustin Mosange

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU