mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min

RDC: Des fils de Jammal ont retiré plusieurs millions de son compte à la Rawbank avant de quitter le pays

- Publicité-

Le procès de Vital Kamerhe et deux autres co-accusés a connu une reprise électrique ce lundi à la prison de Makala. Jammal Samih, appelé à la barre, s’est défendu de manière peu orthodoxe, menaçant même de « mourir ».

Jammal Samih a admis des faits étranges où, par exemple, ses fils ont retiré plusieurs millions de dollars de son compte à la Rawbank où l’Etat venant de lui transférer 57 millions dans le cadre du projet de construction des maisons préfabriquées. Les deux fils Jammal ne sont plus au pays en ce moment, renseignent plusieurs sources. « Ils ont quitté le pays quelques jours après l’arrestation de leur père« , explique une source judiciaires à POLITICO.CD. Selon nos information, l’un est à Istanbul, l’autre est à Beyrouth.

Les deux fils Jammal, explique le ministère public, ont récupéré chacun 12 millions de dollars et 18 millions de dollars de ce compte. Prenant la parole, Jammal admis ces retraits, mais affirme qu’il s’agit de « son argent ».

- Advertisement -
- Advertisement -

4 Commentaires

  1. Peux importe à qui appartient cet argent. Les contrubuents congolais réclament la restitution de la somme detournée. Donc chasse aux malfaiteurs qui et où qu’ils se trouvent !

  2. Voilà la confiance que nous avons toujours aux étrangers au lieu de donner ces marchés aux congolais qui n’ont pour pays que le Congo. C’est son argent qu’il a ramené du Liban ou voler aux congolais. C’est bien fait pour nos gueules.

  3. Lorsque de l’argent est transféré d’un compte appartenant au trésor public vers un compte privé, et que le privé retiré cet pour un usage quelconque; il ne s’agit pas d’un détournement. Le privé doit tout simplement respecter sa part du contrat dans un délai imposé par celui-ci. Donc, il peut investir, à court, cet argent, il peut acheter des bonbons et des biscuits ou sous-traiters si il le veut. L’État s’en tient uniquement au contrat.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...