l'info en continu

Covid-19: « Les experts chinois n’ont pas déclaré que tous les malades diagnostiqués étaient négatifs » (Ambassadeur Zhu Jing de la chine)

- Publicité-

Après 12 jours passés en RDC, les experts médicaux chinois venus partager leurs expériences avec les congolais dans la lutte contre la COVID-19, ont quitté Kinshasa samedi 23 mai pour continuer leur mission à Brazzaville.

Au cours de la dernière réunion avec le Docteur Jean Jacques Muyembe Tamfum, coordonnateur du secrétariat technique de la riposte contre la COVID-19, l’ambassadeur de la Chine en RDC, Zhu Jing a tenu à démentir les rumeurs selon lesquelles les experts chinois auraient déclaré que tous les malades diagnostiqués étaient négatifs.

- Publicité-

À l’invitation du gouvernement congolais, une équipe d’experts médicaux chinois est arrivé à Kinshasa le 12 mai dans le but de travailler ensemble avec l’équipe dirigé par le professeur Jean Jacques Muyembe Tamfum pendant 2 semaines.

Sur place à Kinshasa, les experts chinois ont eu le 14 mai, une Journée intense à INRB avec l’équipe d’experts médicaux congolais.

Ils ont échangé sur la situation épidémique en RDC et partage mutuelle des expériences.

Le 15 mai ils ont été reçu pr le ministre de la coopération internationale Guillaume Manjolo dans son cabinet.

Le même 15 mai, ils ont été présenté au Gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka.

Le 16 mai, sur le chantier du Centre Culturel et Artistique pour l’Afrique Centrale, les experts médicaux chinois ont effectué une visite sur le terrain et donné du conseil professionnel sur les mesures de prévention et de contrôle sanitaire.

Depuis son arrivée à Kinshasa le 12 mai, la Mission d’expertise médicale chinoise a passé la journée du 16 mai à travailler avec les médecins en chef des 35 zones sanitaires et des personnels soignants des communes de la ville province de Kinshasa. Leur 8e séance de travail.

Lundi 18 mai, réunion de travail entre équipe OMS/RDCONGO et experts chinois venus de Hubei en appui à la RDC pour combattre COVID19.

« Nous espérons travailler plus avec vous, de part la grosse expérience que vous avez dans la riposte contre le coronavirus, » Dr Prosper Djiguimdé de l’OMS.

Le même 18 mai, l’équipe d’experts médicaux chinois a donné une formation à distance aux missions médicales chinoise accréditées dans 7 pays d’Afrique centrale.

Ils ont également dans la même journée visiter sur le Centre de réponse contre le COVID-19 de la MONUSCO et eurent un échange très fructueux avec leur collègue de MONUSCO.

Ils ont eu aussi un entretien à distance avec leurs homologues de Lualaba et du Haut-Katanga pour partager les expériences dans la riposte contre le COVID-19.

Les experts chinois venus partager leurs expériences avec les congolais dans la lutte contre le COVID-19 ont échangé le mardi 19 mai avec la Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères Marie Tumba Nzeza.

A la Clinique Ngaliema, la Mission médicale chinoise a visité les installations de traitement des patients Covid-19, et donné des conseils pratiques après une discussion professionnelle avec leurs homologues congolais.

A l’hôpital sino-congolais, symbole de l’amitié entre les deux grandes nations, la Mission médicale chinoise a effectué leur dernière visite sur le terrain avant de partir pour Brazaville. Le message est clair: restons ensemble, avec la confiance, la coopération et les méthodes scientifiques, on peut vaincre le COVID-19.

Les experts chinois ont aussi rencontré les experts français.

« Un bon début de la coopération sino-européenne en faveur de la santé publique en RDC?, » s’est interrogé l’ambassadeur de Chine Zhu Jing.

Après le départ des experts chinois, la situation épidémiologique RDC COVID-19 fait état de 116 nouveaux cas confirmés, dont 112 à Kinshasa et 4 dans le Haut-Katanga ;

• 287 échantillons testés ;
• 5 guéris ;
• 0 décès ;
• 1180 patients en bonne évolution.

• Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 2.141, dont 2.140 cas confirmés et 1 cas probable.

Au total, il y a eu 63 décès (62 cas confirmés et 1 cas probable) et 317 personnes guéries ;

• 625 cas suspects en cours d’investigation;

*Les 7 provinces touchées :
• Kinshasa : 1.991 cas ;
• Kongo Central : 110 cas ;
• Haut-Katanga : 17 cas ;
• Nord-Kivu : 15 cas ;
• Sud-Kivu : 4 cas ;
• Ituri : 2 cas ;
• Kwilu : 1 cas.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU