mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

COVID-19: 3 morts en moins de 24h à la présidence de la République

- Publicité-

En moins de 24h, la COVID-19 a arraché, à la vie, 3 agents de la présidence de la République démocratique du Congo, rapportent des sources proches de la présidence.

Le premier est Charles Kilosho, directeur adjoint de de la communication présidentielle.

- Publicité-

Décédé samedi 23 mai 2020, sa mort a été confirmée par sa famille biologique.

Admis au Centre Médical de Kinshasa ( CMK) depuis près d’une semaine, Charles Kilosho y est décédé.

Nommé par ordonnance présidentielle à ces fonctions en mars 2019, Charles Kilosho faisait aussi partie de la Task Force de la présidence de la République chargée d’appuyer l’equipe de la riposte à la COVID-19.

Diplômé en Relations publiques de l’ISTI ( actuelle IFASIC) , Charles Kilosho a travaillé pour le compte du marketing de plusieurs entreprises privées et publiques, dont Ogefrem et Airtel.

Le deuxième est Jean Pierre Wetshi. Il fut conseiller à la Présidence en charge de l’identification.

Enfin, le 3e est Kabasele qui fait partie de la garde rapproché du président Félix Tshisekedi.

Ces morts viennent s’ajouter à une longue liste des proches du président Félix Tshisekedi, après le récent décès, mercredi 15 avril 2020 matin, de Mgr Gérard Mulumba, oncle paternel et chef de la Maison civile du civile du Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Avant le décès du frère d’Etienne Tshisekedi, le Président congolais a dû enterrer d’autres proches, membres de son cabinet politique ou de son entourage.

Tout débute avec la mort du docteur Dédie Bandubola, docteur et directeur de cabinet adjoint de la ministre de l’Économie nationale, Acacia Bandubola dont il est aussi le frère biologique.

Décédé le 21 mars 2020, il est le premier cas de décès dû au Coronavirus. En RDC, la pandémie a été déclarée le 10 mars 2020.

Il avait été placé en quarantaine à l’hôpital du Cinquantenaire.

Le deuxième décès autour du président Tshisekedi est celui de l’ancien bâtonnier, ancien vice-président de l’l’Union internationale des avocats, ancien avocat à la Cour suprême de justice, ancien conseiller politique d’Etienne Tshisekedi et député national de l’UDPS, Me Joseph Mukendi.

Après lui, viendra le tour de Jack Ilunga, chargé de mission du président Félix Tshisekedi.

Sa mort, attribuée au Coronavirus, a été contestée par sa famille et, particulièrement, sa mère qui, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, se souvient que son fils souffrait de la malaria et était soumis sous traitement par son médecin.

Une information vite étouffée suite à son enterrement précoce et le témoignage de Vidye Tshimanga, un autre conseiller du président Félix Tshisekedi qui annonce avoir été testé positif au Coronavirus et soigné.

Le 04 avril 2020, la sœur de la ministre de l’Économie nationale, Rackel Bandubola, est aussi décédée. Bien que ne faisant pas partie du cabinet ministériel de sa sœur, plusieurs sources confirment qu’elle était sa secrétaire particulière.

Deux attestations médicales, délivrées par le Secrétariat technique de la riposte contre le Coronavirus confirment la guérison de lz ministre Acacia Bandubola et de Vidye Tshimanga.

Jusqu’à ce jour, personne ne connaît le nombre et les noms des membres du cabinet du Chef de l’État et du gouvernement ayant contracté le Coronavirus.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU