mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min

RDC: Simon Mpiana n’a pas le soutien de l’UNC dans sa plainte contre Jean-Jacques Mamba

L'Union pour la Nation Congolaise (UNC) ne soutient pas son député Simon Mpiana dans sa plainte qui a abouti ce samedi à l'arrestation du député Jean-Claude Mamba, font savoir plusieurs cadres du parti de Vital Kamerhe à POLITICO.CD.

- Publicité-

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC), encore moins son groupe parlementaire ne soutiennent la démarche du député Simon Mpiana, qui a porté deux plaintes contre son collègue le député de l’opposition Jean-Jacques Mamba. « Il n’en pas, surtout pas du groupe de Députés Unc, la question aurait due être réglée au comité de Sage de l’Assemblée Nationale« , affirme le député Amato Bayubasire joint par POLITICO.CD, lui-même élu de l’UNC. « Surtout qu’il ne nous a jamais parlé de son projet de dépôt de plainte« , ajoute cet élu.

Amato Bayubasire affirme que Vital Kamerhe, président de l’UNC poursuivi en justice et qui avait apporté son soutien à Jean-Marc Kabund, n’a jamais souhaité que cette affaire soit réglée en justice. « Pacificateur jusqu’en prison, le Président Vita Kamerhe a proposé la voie de la sagesse dans le dossier du Collègue Kabund, loin de la justice« , a dit cet haut cadre de l’UNC dans un tweet. L’élu de Walungu doute par ailleurs de la version de Simon Mpiana. « Déposer une plainte contre un collègue, quand tu sais en âme et conscience que tu as signé volontairement, c’est de la fourberie » affirme Amato Bayubasire dans un autre tweet.

Le député du MLC, à l’origine d’une pétition contre Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l’Assemblée nationale et leader du parti du président Félix Tshisekedi, a en effet été arrêté tôt ce matin à Kinshasa à son domicile. Jean-Jacques Mamba a été jugé en flagrance quelques heures après son arrestation. A l’ouverture de son procès, le député du MLC a soulevé plusieurs exceptions, dont ces articles de la Constitution qui stipulent qu’un député congolais ne peut être arrêté ou poursuivi sans l’accord préalable de l’Assemblée nationale, sauf en cas de flagrance.

Au sujet de la flargrance justement, les présidents des groupes parlementaires et ceux des commissions permanentes de l’Assemblée nationale ont également haussé le ton pour dénoncer cette hypothèse. « Il est regrettable que le Parquet général près la Cour de Cassation ait qualifié ce fait d’infraction flagrante sur la seule déclaration du plaignant l’Honorable Mpiana Ntumba Simon alors qu’il existe des députés signataires comme lui de ladite pétition qui sont disposés à témoigner et à contredire ses allégations », ont-ils dit dans un communiqué lu devant la presse.

Dans une lettre publiée également ce matin, le député Simon Mpiana confirme avoir porté une deuxième plainte contre le député Mamba.  « Je maintiens ma plainte et la bataille juridique sera rude (…)Je saisi une fois de plus le parquet pour Imputation dommageable et diffamation. Je ne répondrai jamais à une quelconque négociation étant donné que l’affaire est entre les mains de la justice« , a-t-il insisté.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...