RDC: Jeanine Mabunda écrit au Procureur Victor Mumba pour demander la suspension des poursuites contre Mamba

WhatsApp Image 2020-05-23 at 17.08.17

L’Assemblée nationale hausse le ton en République démocratique du Congo pour dénoncer l’arrestation du député de l’opposition Jean-Jacques Mamba, arrêté samedi le 23 mai dans son domicile. Jeannine Mabunda, présidente de la Chambre basse du Parlement congolais, a écrit au procureur général près la Cour de cassation, pour réclamer la « suspension » des poursuites.

« Conformément à l’article 107 al 4 de la Constitution et l’article 101 du Réglèment d’ordre intérieur de l’Assemblée nationale, L’Honorable Présidente Jeanine Mabunda a saisi par lettre ce jour le Procureur général de la Cour de Cassation pour la suspension de la détention et poursuites contre Hon Mamba« , rapporte une source au cabinet de Jeanine Mabunda.

Jean-Jacques Mamba a été jugé en flagrance quelques heures après son arrestation. A l’ouverture de son procès, le député du MLC a soulevé plusieurs exceptions, dont ces articles de la Constitution qui stipulent qu’un député congolais ne peut être arrêté ou poursuivi sans l’accord préalable de l’Assemblée nationale, sauf en cas de flagrance.

Au sujet de la flargrance justement, les présidents des groupes parlementaires et ceux des commissions permanentes de l’Assemblée nationale ont également haussé le ton pour dénoncer cette hypothèse. « Il est regrettable que le Parquet général près la Cour de Cassation ait qualifié ce fait d’infraction flagrante sur la seule déclaration du plaignant l’Honorable Mpiana Ntumba Simon alors qu’il existe des députés signataires comme lui de ladite pétition qui sont disposés à témoigner et à contredire ses allégations », ont-ils dit dans un communiqué lu devant la presse.

Jean-Jacques Mamba est arrêté sur base d’une plainte du député Simon Mpiana, qui a contesté la présence de sa signature dans une pétition initiée par le député du MLC. Le tribunal a ajourné son audience pour la date du 27 mai, avant de décider de placer le député Mamba sous résidence surveillée.