l'info en continu

RDC: Jean-Jacques Mamba placé en résidence surveillée dans un hôtel au centre-ville de Kinshasa

- Publicité-

Après une audience publique de la cour de cassation siégeant en matière répressive en procédure de flagrance ce samedi 23 mai, le tribunal a placé Jean Jacques Mamba en résidence surveillée et renvoyé la prochaine audience le 27 mai prochain.

Lors de cette audience, c’est le procureur général faisant office du ministère public avait sollicité la mise en résidence du député Jean Jacques Mamba. Le député de l’opposition a été arrêté ce samedi matin par les inspecteurs de la Cour de cassation suivant un mandat d’amener établi par Bernard Mikobi Minga, avocat général. Il est poursuivi pour faux en écriture et usage de faux. Il s’est défendu en relevant plusieurs exceptions notamment liées à son mandat de député national. Il a par ailleurs fait remarquer qu’il a besoin d’avocats conseils de son choix, alors qu’il se défendait seul devant les juges.

- Publicité-

La justice a rejeté la proposition du député du MLC d’être placé en résidence surveillée dans son domicile d’où il a été arrêté ce matin.

L’Assemblée nationale a haussé le ton pour dénoncer l’arrestation du député de l’opposition Jean-Jacques Mamba. Jeannine Mabunda, présidente de la Chambre basse du Parlement congolais, a écrit au procureur général près la Cour de cassation, pour réclamer la « suspension » des poursuites.

Au sujet de la flargrance justement, les présidents des groupes parlementaires et ceux des commissions permanentes de l’Assemblée nationale ont également haussé le ton pour dénoncer cette hypothèse. « Il est regrettable que le Parquet général près la Cour de Cassation ait qualifié ce fait d’infraction flagrante sur la seule déclaration du plaignant l’Honorable Mpiana Ntumba Simon alors qu’il existe des députés signataires comme lui de ladite pétition qui sont disposés à témoigner et à contredire ses allégations », ont-ils dit dans un communiqué lu devant la presse.

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Puisque ces députés ne font pas le travail pour lequel ils sont au parlement pour aider le gouvernement a améliorer le social du peuple qu’ils représentent et s’amusent plutôt a nous distraire, nous allons faire ce travail a leur place. Parlons plutôt social et parlons plutôt du développement pour ce peuple et aidons plutôt notre Gouvernement:
    Mettons-nous au travail cher compatriotes et cessons avec les distractions: La FAMILLE est la cellule mère de la société ; où l’individu et la société sont créés et nourris. Quand cette famille est stable et éduquée, la société en sort meilleure. Quel est donc le programme idéal pour la promotion de la famille Congolaise en ce moment? DONNONS à chaque une famille dans le temps une grande terre (Que nous avons en abondance) accessible par route, construisons y une maison de départ, donnons un fond qui sera déposé a la banque et qui permettra à la famille de vivre des intérêts qui en sortiront, donnons-leur un autre fond qui leur permettra de commencer une activité sur cette terre (Champs, élevage, petite industrie, coopérative de plusieurs etc.) et encadrons les a produire et a repayer ces fonds pour permettre la distribution vers d’autres familles; construisons autour des groupements de familles une école, un centre de santé, un centre sportif, un centre des services gouvernementaux et autres et surtout un centre machines, tracteurs et expertise pour prêter les outils de travail, les tracteurs pour aider à labourer, et expertise pour encadrer dans la production et éducation générale comme l’hygiène etc. Et c’est à ce niveau que nous induiront le changement de mentalité, par l’éducation, lorsque l’espoir et la motivation des gens sont grands, lorsque la satisfaction est grande et que l’esprit est ouvert! Mettons-nous donc au travail compatriotes et cessons avec les distractions. A bon entendeur, Salut ! (Families Against Poverty International)

  2. Il est regrettable que nos élus n’interviennent que pour eux mêmes. Qu’est ce qui prouve la véracité de contradiction et allégations des ces temoins? Les parlementaires sont en même temps juges et plaignants. Les juges sont des magistrats qui rendent la justice. Ils tranchent les conflits et jugent les personnes poursuivies devant eux y compris les parlemantaires. « Laisser la justice faire son travail ».

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :