mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,631
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
230
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
10,129
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min

« Conséquence d’une dictature déguisée » Eve Bazaiba, SG du MLC sur l’arrestation de Jean Jacques Mamba

- Publicité-

Le Mouvement de libération du Congo (MLC), parti cher à Jean-Pierre Bemba, dénonce l’arrestation de son député national, Jean Jacques Mamba, élu de la Lukunga, ce samedi 23 mai 2020 par les inspecteurs du parquet général près la Cour de Cassation.

La Secrétaire générale du MLC, Eve Bazaiba s’apprend directement au camp de UDPS, qui selon elle, s’est investi pour bousiller tout au passage sur ce dossier et qui n’aime pas la contradiction.

Eve Bazaiba s’est interrogée en ces termes : « pourquoi l’UDPS n’aime pas la contradiction? ».

Pour elle, il ne fait aucun doute que l’arrestation de Jean Jacques Mamba est la conséquence d’une dictature déguisée.

« Conséquence d’une dictature déguisée. Hier sieur Simon Mpiana a été confronté à ses collègues qui ont confirmé que c’est bel et bien lui qui avait signé. Pour bousiller l’affaire on arrête l’hon. JJ Mamba », peut-on lire sur son compte Twitter.

La SG du MLC considère qu’une telle démarche porte atteinte à la démocratie. C’est très révoltant, martèle-t-il.

Des sources concordantes rapportent que le député du MLC Kibuka a, dans un échange eu ce matin avec la Présidente de l’Assemblée nationale, voulu se rassurer si le bureau de la chambre basse était informé d’une telle démarche contre Jean Jacques Mamba, Jeanine Mabunda s’est également dite surprise de n’avoir pas été notifiée.

Jean-Jacques Mamba avait déposé dans les bureaux du secrétariat de l’assemblée nationale une pétition réclamant le départ de Jean-Marc Kabund, 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

3 Commentaires

  1. Arrêté quelqu’un soupçonné d’être auteur d’une infraction relève de la justice et non d’un parti politique. Celà est connu de tous; Jean Jacques mamba doit répondre ; s’il n’y est pour rien il sera libéré ; pourquoi Mme Bazaiba s’en prend à l’UDPS? C’est une lecture médiocre des faits et nous regrettons que celà émane d’une député de son rang quand bien même elle serait aigrie…

  2. Les politichiens congolais sont trop immatures,et imbus de leurs petites personnes.voila pourquoi ce pays souffre.C’est étonnant de voir un grand pays comme le congo avoir à sa tête des analphabètes notoires , et pire .Les voilà faire des courbettes à un imbecile venu tout droit du rwanda et faire souffrir leur peuple pour des avantages ssordides et mesquin.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...