l'info en continu

La LICOCO fait des recommandations pour relever l’ex-ONATRA

- Publicité-

Dans son rapport sur l’utilisation de la Redevance logistique terrestre (RLT) sur la période allant de 2013 à décembre 2019, la Ligue congolaise de lutte contre la corruption (LICOCO) affirme que plus plus de 100 millions USD ont été générés par redevance logistique terrestre de 2013 à décembre 2019.

« Malheureusement, elle a servi à enrichir certains politiciens et membres des Comité de gestion de la SCTP alors que les agents accusent 25 mois de non paiement des salaires », dénonce la LICOCO dans sin rapport.

- Publicité-

Elle souligne que « des structures non pertinentes ont été crées pour enrichir certaines personnes, des marchés publics ont été attribués à certaines sociétés dans le but de recevoir des commissions retours, des équipements achetés mais non adaptés au chemin de fer de la RDC dans l’objectif de s’enrichir illégalement, des fonds détournés, des projets non terminés par ce qu’ils étaient mal planifiés, des attributions illégales des fonds publics à des sociétés privées, etc. ».

Au regard de ce sombre tableau noir, la LICOCO, qui demande l’audit sur la gestion et l’utilisation des fonds ainsi générés, recommande au chef du gouvernement :

(1) d’ordonner le blocage de tous les comptes utilisés pour payer la RLT;

(2) de supprimer la quotité donnée au Port Ledya ou Port MGT et mettre en place un mécanisme qui permettra de mobiliser cette redevance dans le port MGT pour le compte de la SCTP;

(3) de réformer l’arrêté interministériel de 2018 qui insère Matadi Gateway Terminal (MGT) parmi les bénéficiaires pour que les fonds soient exclusivement affectés à la relance de la SCTP et la SNCC.

La LICOCO sollicite, auprès du procureur général près la Cour d’appel de Gombe, « l’interpellation du Comité de gestion actuel pour qu’il rende compte de l’utilisation des fonds RLT ainsi que des anciens membres des Comités de gestion depuis sa création pour qu’ils donnent plus d’éclaircissements ».

Elle demande, aussi, d’interpeller tous les responsables des sociétés TKXPORT et CONGO MOTORS pour surfacturation des prix.

La LICOCO fait remarquer, par ailleurs, qu’avec cet argent, la SCTP aurait pu moderniser son outil de travail et améliorer la condition salariale de ces agents.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU