l'info en continu

Haut-Katanga : Mvunzi Meya met fin à un conflit coutumier fratricide au sein de la chefferie Kaponda

- Publicité-

Le ministre délégué près le ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières chargé des affaires, Eyrolles Michel Mvunzi Meya, séjourne depuis mardi 19 mai 2020 à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

Il est allé faire le suivi de la situation de crise qui prévaut dans cette partie du pays, crise de succession qui a mis aux prises deux princes prétendants à la succession à la chefferie Kaponda, en territoire de Kipushi.

- Publicité-

Cette crise de succession a perduré depuis 1992, après le décès du grand chef Kaponda.

La crise de succession dure déjà 32 ans de déchirements entre frères et candidats au trône, qui s’est étendue sur l’ensemble de la communauté et a pris les allures de guerre de positionnement pour le contrôle de la terre de minerais. Une mine à richesse où des vautours de la politique s’immiscent pour tirer les ficelles en vue de bénéfices.

Cette affaire a nécessité l’intervention et l’arbitrage du gouvernement central, pour mettre d’accord les princes ayant droit à la succession au trône, pour ramener rapidement la paix et éviter ale pire tant redouté …

Après de longues séances de négociation avec différentes parties, mardi 19 mai 2020 dans la salle des banquets du gouvernorat du Haut-Katanga, le ministre des Affaires coutumières est parvenu à concilier les deux frères adversaires Lubenge Bwalya et Kashoba Bupe Mulwana.

A l’issue de longs pourparlers, les deux, désormais, anciens protagonistes sont tombés d’accord sur les principes qui régissent leur coutume et se sont engagés à observer les règles en la matière, dans le respect de leurs traditions et pour le privilège du bien et du développement de leur groupement.

Lubenge Bwalya et Kashoba Bupe Mulwana ont ainsi enterré la hache de guerre et entrent dans les annales de la RDC comme l’un des conflits résolus dans la concorde et dans la conscience des principes coutumiers établis.

Aux termes de cet arrangement sous les auspices du ministre des Affaires coutumières, Eyrolles Michel Mvunzi Meya, Lubenge Bwalya est reconnu chef du groupement Kaponda tandis que Kashoba Bupe Mulwana est reconnu prince dans la lignée de succession. Il va aider son frère dans son règne et l’assister dans les tâches administratives.

Se souriant pour la première fois depuis 1992, les deux princes royaux ont appelé à la cohésion au sein de leur communauté, et ont promis de se mettre au travail pour le développement de Kaponda.

Le ministre provincial de l’Intérieur, Fulbert Kunda Milundu, le directeur de cabinet adjoint du gouverneur Jacques Kyabula, Prof Christian Kunda, ont salué la médiation et la sagesse du ministre Mvunzi Meya, qui a réussi à aider les frères autrefois protagonistes, qui se sont entredéchirés pendant plus de trente ans et où plusieurs membres du gouvernement central et provincial ont rallumé le feu de la discorde.

De la bouche du ministre provincial de l’intérieur, la présence de Mvunzi Meya à Lubumbashi est un soleil qui a illuminé la terre pour le territoire de Kipushi.

Tous les notables de la chefferie ont signé le procès verbal en présence du Mwami Munongo Godefroid, le sénateur et président de l’ANATC, lequel procès verbal entérine la fin des conflits, et ont promis de soutenir, d’un commun accord, le chef et son administration.

Gédéon ELONGA/CINGOPROFOND.NET

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU