Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min

Barnabé Kikaya appelle à « reconnaître à Joseph Kabila ce qui lui revient dans le programme de 100 jours »

Dans son blog, le professeur Barnabé Kikaya Bin Karubi, ancien conseiller diplomatique de Joseph Kabila, appelle le régime de Félix Tshisekedi à reconnaître à l’ancien régime ce qui lui revient dans le cadre du programme d’urgence de 100 jours du Chef de l’État.

« Ces derniers temps, deux réalisations sont attribuées au Programme des 100 jours sans l’être pourtant : l’hôpital Jason Sendwe de Lubumbashi et le tronçon Batshamba-Tshikapa sur la Nationale 1 devant relier, au stade final, la ville de Muanda au Kongo Central à celle de Sakania au Haut-Katanga. Des photos sont en circulation. La précision à porter est que ces deux réalisations ne sont nullement l’œuvre du président Félix Tshisekedi, » a-t-il affirmé sur son blog.

« Elles sont plutôt celles de son prédécesseur Joseph Kabila. Il faut admettre que Fatshi a été conséquent avec lui-même. Le 2 mars 2019, dans son discours de lancement de son programme, il avait parlé de + parachèvement de l’hôpital Sendwe de Lubumbashi +, de même que de + l’inauguration de l’hôpital général de Manono +, du + parachèvement des 31 centres de santé et à l’équipement de 32 autres + et de + l’inauguration des 25 centres de santé +« , a-t-il soutenu.

Et, Barnabé Kikaya enfonce le clou :

« On ne peut nullement parler de parachèvement et d’inauguration qu’en reconnaissant l’existence des travaux fort avancés. Au reste, là où il avait été question de réhabilitation ou de construction, le Chef de l’État était clair. C’était +la réhabilitation de certains hôpitaux de référence retenus dans le programme comme Maman Yemo à Kinshasa et les Cliniques universitaires de Kinshasa +, + la construction d’un hôpital des soins contre le virus d’Ebola en Ituri +, + la réhabilitation et (…) l’équipement de l’hôpital de référence militaire de camp Tshatshi + et + la reconstruction du pavillon 5 de la clinique Ngaliema détruit récemment par un incendie +« , a-t-il énuméré.

Dans le domaine des infrastructures, Barnabé Kikaya affirme aussi que « le président Félix Tshisekedi ne s’était rien attribué pour son programme, à part le projet pilote prévu + au croisement des avenues Nyangwe et Sergent Moke ainsi que sur le tronçon Echangeur de Limete-Aéroport de N’djili, à l’entrée du quartier 1 /N’djili et croisement route Mokali + ».

Les sauts-de-moutons, il les avait évoqués sans en situer les emplacements. Il les avait qualifiés d’« échangeurs de dimensions réduites qui permettront d’assurer la fluidité du trafic, un gain de temps et la réduction des risques d’accident », c’est tout.

Des routes nationales, il s’était limité à souligner la capacité des Congolais de construire dans les cinq prochaines années (d’ici à 2023) 5.000 km. Aucune allusion à une seule RN (Route Nationale).

La construction de la RN 1 Muanda-Sakania a été entreprise sous Joseph Kabila avec la réhabilitation de certains tronçons et l’aménagement d’autres.

Au 24 janvier 2019, on pouvait aller d’un trait, par automobile, de Boma (Kongo Central) à Batshamba (Kasaï) en passant par Kinshasa et Kikwit. Avec l’achèvement du tronçon Batshamba, on peut partir maintenant par toute de Boma à Tshikapa.

Le projet routier Boma-Muanda en cours de réalisation a été hérité par Félix Tshisekedi de son prédécesseur Joseph Kabila.

« Il y a lieu de reconnaître à ce dernier les mérites qui lui reviennent. Évidemment, c’est le Congo qui en sort gagnant puisque l’alternance signifie d’abord garantie de la continuité de l’État. S’il est aisé de s’attribuer l’actif du prédécesseur, il est honnête d’en assumer aussi le passif, en trouvant la solution idoine », à conclu le professeur Barnabé Kikaya Bin Karubi.

Thierry Mfundu

- Publicité -

5 Commentaires

  1. Merci de reconnaître que, JKK est spécialiste des travaux et œuvres inachevées Pendant 18 ans il n’a pu terminer n’est fus qu’une œuvre, Honte à vous.

  2. ,Que ça soit KABILA ou Tshisekedi, c’est la RDC qui gagne. Kikaya rêve que Kabila revienne au pouvoir mais c’est du passé. Kikaya qui tatonnait comme journaliste sur les antennes de RSA, digère mal la prise du pouvoir par un muluba oubliant que la RDC n’est pas une propriété privée mais un patrimoine commun. Kikaya doit mettre de côté sa haine tribale. L’argent utilisé pour la matérialisation de ces ouvrages ne vient pas de la poche de Kabila mais c’est l’argent du peuple congolais. Kikaya doit oublier que le pouvoir de Kabila appartient au passé.

  3. Simplemment il veut que Joseph soit bien vu au détriment de celui qui est en place. Je ne pense pas que même l’parachevement qu’on le dise, je ne pense pas que l’actuelle gouvernement l’ait dépensé aucune piece de monnaie. Domage que même dans les têtes des ceux qui eduquent la population dans les auditoires, il y ait la flatterie pour ses propres intérêts. Ils sont beaucoup de prof de nom.

  4. De grâce Monsieur le PROFESSEUR, ayez pitié même pour vos enfants, Garry a été un grand champion. Pourquoi devez-vous les humilier comme ça. Qu’est-ce que vous gagnez en faisant tout ça. Vous êtes Professeur, vous avez occupé des hautes fonctions,… pourquoi vous sentez-vous obliger de vous rouler par terre? De quel complexe souffrez-vous? De quel race êtes-vous? jusqu’à quand continuerez-vous ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...