« Pareille attitude de votre part, participe de la manifestation claire et nette de votre soutien à ladite pétition » JM Kabund à Jeanine Mabunda

- Publicité-

« Pareille attitude de votre part, participe de la manifestation claire et nette de votre soutien à ladite pétition, vous dérobant ainsi du principe d’unité et de solidarité qui guide notre bureau« , c’est ce que l’on peut lire dans l’accusé de réception du premier Vice président de l’Assemblée nationale, Jean Marc Kabund à la correspondance de la présidente de la chambre basse du parlement, Jeanine Mabunda sur la pétition relative à sa déchéance signée par 62 députés nationaux.

JM Kabund note par ailleurs qu’il y a quelques irrégularités au sujet des procédures ainsi que des incohérences en rapport avec les dates. En effet, celle du dépôt indiquait le 12 mai 2020, tandisque la date de rédaction affichait le 13 mai.

Conformément à l’article 3 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, JM Kabund indique que le délai de 72 heures requises est largement dépassé depuis le 15 mai.

Dans sa missive, JM Kabund évoque aussi le problème d’éthique lié à la signature de Mpiana Ntumba Simon qui a porté plainte suite à la présence de sa signature dans la pétition.

En outre, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale accuse Jeanine Mabunda d’avoir convoquer une réunion du bureau hors délai, sans fondement réglementaire et en lui empêchant de prendre part, constitue pour JM Kabund une grave violation des principes fondamentaux qui régissent le fonctionnement de la chambre basse.

Il sied de rappeler que le député national Jean Jacques Mamba a introduit une pétition pour la déchéance du premier vice-président de l’assemblée nationale qu’il accuse des allégations infondées sur le montant de 7 millions de dollars américains pour l’organisation du congrès.

Thierry Mfundu

notre sélection