mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min

l'info en continu

Kongo-central : l’administrateur de Kasangulu blessée au bras dans des accrochages entre la police et les motocyclistes

- Publicité-

La Police nationale congolaise dit avoir utilisé le gaz lacrymogène pour disperser les motocyclistes qui manifestaient depuis le matin contre les mesures de prévention contre le Coronavirus, selon la police, et contre les tracasseries policières sous prétexte du COVID-19 selon ces derniers.

La Police nationale a annoncé que ces motocyclistes ont pris en otage l’administrateur du territoire de Kasangulu en otage, à qui ils ont obligé d’aller ensemble jusqu’à la frontière Kongo-central-Kinshasa, afin qu’il ordonne hic et nunc, la levée de la barrière qui filtre les trafics entre ces deux provinces. Ce, après avoir barricadé la Nationale numéro 1 au niveau de Kasangulu.

- Publicité-

Cet après-midi, la PNC a recouru à la force pour libérer l’administrateur du territoire de Kasangulu de l’emprise des motocyclistes.

« À coup de gaz lacrymogène, la Police a réussi à extirper Madame l’administrateur du territoire des mains de motocyclistes. Elle s’en est sortie avec un bras gauche blessé par une pierre lancée par ces inciviques », annonce-t-elle.

Les habitants de Kasangulu font aussi état des tirs entendus depuis le début de ces accrochages.

Ces accrochages ont commencé dans la matinée de ce mardi 19 mai, lorsque les motocyclistes communément appelés « Wewa » (Ndlr « toi » en langue Luba) ont barricadé la Nationale numéro 1 au niveau de Kasangu pour tenter de convaincre les autorités locales de les laisser transporter deux clients par course comme d’habitude, en lieu d’un seul client comme à cause du Coronavirus, informe la Police nationale congolaise.

« En sus, ils exigent amener leurs clients jusqu’à la frontière entre le Kongo-central et Kinshasa, où sont érigées les postes de contrôle sanitaire », a déclaré le porte-parole de la PNC, Colonel Mwanamputu.

Du côté des motocyclistes, ils parlent plutôt des protestations motivées par les tracasseries policières croissantes en cette période d’état d’urgence.

- Publicité -

EN CONTINU

Bunia : La haute cour militaire annonce l’ouverture des audiences publiques en appel de l’affaire Didier Boyoko

Le colonel magistrat Mukendi Tshidiamanga, président de cette instance supérieure de la justice militaire, l'a annoncé hier mardi 29 septembre 2020, à...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...