Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

vendredi, juin 5, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 5 June 2020 à 7:32 7 h 32 min

l'info en continu

Cybercriminalité: le VPM en charge de la justice met en garde les auteurs des actes cybercriminels

Le Vice premier ministre en charge de la justice et garde des sceaux, Celestin Tunda Ya Kasende met en garde les auteurs ainsi que les citoyens cyberconnectés qui participent à des actes de cybercriminalité et prévient que tous les actes décriés feront l’objet des poursuites pénales.

- Publicité-

C’est le contenu du communiqué de presse de Celestin Tunda Ya Kasende en date du 15 mai 2020.

Dans ce communiqué, Celestin Tunda Ya Kasende dit constater avec regret la prolifération de mauvaises habitudes de la part de certains individus et officines pour nuire à travers des montages grossiers; à l’image des institutions de la République, des personnalités et de quelques acteurs du secteur privé bien ciblés.

Des fausses ordonnances présidentielles en images photographiées, montées et modifiées, avec sceaux officiels, sont abusivement publiées et diffusées sur internet et sur les réseaux sociaux.

Il en est de même, des administrations publiques, des services publics ou de leurs agents, qui diffusent sur les réseauxsociaux numériques et signatures des membres du gouvernement ou de la présidence de la république.

D’autant plus que de tels documents sont couverts de confidentialité et sont uniquement destinés aux personnes et personnalités concernés, leur diffusion à un public indifferencié pose de sérieux problèmes d’éthique administrative, de manipulation de l’opinion, de viol de secret professionnel et de sécurité tant pour la fonction de ses signataires que pour l’Etat lui-même.

Tous ces actes nocifs et répréhensibles plus spécialement ceux qui se servent du réseau Internet et des outils numériques à des fins de divulgation des secrets de correspondance constituent des actes de cybercriminalité.

Pour ce, le VPM en charge de la justice met en garde les auteurs ainsi que les citoyens cyberconnectés qui y participent et souligne que tous les actes décriés feront l’objet des poursuites pénales.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

COVID-19: La BAD accorde une somme de 13,55 millions USD pour soutenir la CEMAC dont 1,22 à la RDC

Le Conseil d'administration de la BAD a accordé mardi une somme de 13,55 millions USD en vue de soutenir les pays membres...

Dossier 100 jours: la cause pour plaidoirie est renvoyée au jeudi 11 juin prochain

Après avoir été éclairé suite aux interventions des différents renseignants et les témoins ce jeudi 04 juin, le président du tribunal de...

Peter Kazadi: « Je n’ai pas été associé à ce programme »

Entendu comme témoin au cours de ce procès de 100 jours, le député provincial Peter Kazadi affirme n'avoir pas été associé à...

Covid-19: l’OMS va reprendre ses essais sur l’hydroxychloroquine

Les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine pour traiter la covid-19 vont bientôt reprendre. C'est ce qu'a affirmé l'Organisation Mondiale de...

Molendo Sakombi: « j’avais déjà fait un arrêté interdisant toute construction et morcellement des terrains là bas…J’ai donc finalement autorisé »

Invité au tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe dans le procès de 100 jours comme renseignant, Ministre des affaires foncières, Molendo Sakombi,...