l'info en continu

Criminalité et insécurité: interpellé par le parlement, Gilbert Kankonde a promis de revenir le mardi prochain pour répondre aux préoccupations

- Publicité-

Interpellé ce mardi 19 mai par la Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale, le Vice premier ministre en charge de l’intérieur, Gilbert Kankonde, a promis de revenir le mardi prochain pour répondre aux préoccupations qui n’ont pas trouvé des réponses.

Pour justifier la hausse de l’insécurité et la criminalité, Gilbert Kankonde a évoqué les problèmes des effectifs et des moyens alloués aux forces de sécurité.

- Publicité-

Selon lui, ces deux éléments empêchent les forces de sécurité engagées dans la lutte pour l’éradication de l’insécurité au pays. 

Selon le rapporteur de de ladite Commission, le député national Juvénal Munubo, l’audition de Gilbert Kankonde a duré environ 3 heures et affirme que le plus grand souci de la commission est d’identifier les causes de la recrudescence de l’insécurité à travers le pays et à identifier les acteurs afin d’arriver à identifier les solutions.

« Le VPM de l’intérieur a évoqué les problèmes des effectifs et des moyens. Beaucoup de députés sont revenus pour dire qu’il faut qu’on agisse avec des moyens disponibles« , a dit Juvénal Munobo à la presse.

Il sied de rappeler que depuis peu, l’on assiste à une recrudescence de la criminalité à travers le pays, notamment dans les centres urbains comme Lubumbashi, Goma et Kinshasa.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU