l'info en continu

Aucun agent de E-Gov n’a été arrêté parmi les agents des services de la province affectés à la frontière Ruzizi 2 le samedi 9 mai 2020.

- Publicité-

E-Gov est un système de Verditra qui accompagne le gouvernement provincial du Sud-Kivu dans la maximisation des recettes. Dans sa réaction, Verditra fait savoir que les agents arrêtés le samedi 9 mai à la frontière Ruzizi 2 sont de la Cellule Anti-Fraude, DPMER, Division des Finances et non celui de E-Gov.

Les agents de ces différents services impliqués dans la lutte contre la fraude douanière et la contrebande ont été surpris en flagrance, en interceptant quatre camions de quarante pieds chacun sans note de perception ni preuve de paiement ou message de la banque; avait annoncé le Ministre provincial de Transports et voies de communication.

- Publicité-

Constatant une légèreté à la frontière Ruzizi 2dans la gestion du trafic des marchandises, eGov avait suggéré à la province qu’après taxation et réception de la note de perception électronique le paiement soit directement effectué dans un des guichets de la CADECO présent à la frontière pour éviter que les assujettis disparaissent dans la nature sans honorer leurs notes de perception.

Dans sa déclaration de ce jeudi 14 mai, Verditra à travers son système eGov indique qu’il rejette toute accusation portée à sa charge. Il indique qu’il travaille aux côtés du gouvernement provincial dans la lutte contre la corruption et le coulage des recettes.

« Le Système eGov apporte la traçabilité des recettes à temps réel, depuis la taxation jusqu’au paiement à la banque ou par Orange Money. Étant paramétrer conformément à la nomenclature provinciale du Sud-Kivu fixant les taux des taxes, droits et redevance ; a réduit sensiblement la marge de manoeuvre des fraudeurs »; lit-on dans la déclaration.

Verditra conclut en disant que’aujourd’hui grâce au système eGov, plusieurs cas de fraude ont été découverts et dénoncés par ses agents.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU