Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,878
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 21:34 21 h 34 min
DRC
3,259
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 21:34 21 h 34 min
DRC
537
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 21:34 21 h 34 min
DRC
82
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 21:34 21 h 34 min

l'info en continu

19e réunion du Comité de Pilotage du Partenariat Mondial: adoption et lancement du Programme de travail 2020-2022 du Partenariat mondial

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo et ses partenaires ont adopté le lancement du Programme de travail 2020-2022 du Partenariat mondial, au cours de la 19ème réunion du Comité de Pilotage du Partenariat Mondial organisée en ligne du 11 au 12 mai 2020.

- Publicité-

En juillet 2019, la RDC a été cooptée avec la Suisse et le Bangladesh Co-Président du Partenariat Mondial pour un partenariat au service du développement.

Elle succède à l’Ouganda et représente les pays en développement.
Le Bangladesh, pour sa part, représente les pays émergents tandis que la Suisse les pays développés.Un Co-Président non-exécutif représente la société civile.

Le Partenariat Mondial est fondé sur 4 principes :
(1) l’appropriation des priorités nationales de développement;
(2) le focus vers le résultat;
(3) le partenariat inclusif;
(4) la transparence et la redevabilité.

La 19ème réunion du Comité de Pilotage, organisée en ligne et à laquelle a activement pris part Mme le vice-Premier ministre, ministre du Plan, Elysée Munembwe en tant que Co-Présidente, a pour objectifs:

(i) l’adoption et le lancement du programme de travail 2020-2022 du Partenariat Mondial et accord sur les rôles et responsabilités pour soutenir sa mise en œuvre et
(ii) l’orientation stratégique pour la réforme de l’exercice de suivi du Partenariat Mondial.

Cette rencontre a connu la participation de plus de 80 participants de pays membres, comprenant les acteurs étatiques, les représentants des organisations de la société civile, du secteur privé et les partenaires techniques et financiers, dont les représentants du système des Nations Unies et le secrétariat technique de l’OCDE.

Prévue pour deux jours, soit du 11 au 12 mai, la première journée a été marquée par 2 moments forts.

Le premier a été présidé par Mme le vice-Premier Ministre, ministre du Plan.

Il s’est agi, pour cette phase, de définir le nouveau contexte dans lequel se déroulera le programme de travail 2020-2022 en particulier, l’expansion de la pandémie du COVID-19, les défis et les opportunités connexes.

Dans son mot de lancement, la vice-Premier ministre, ministre du Plan a mis en exergue le tournant de l’histoire et les perspectives de la reprise économique liée à la pandémie du COVID-19.

Elle a épinglé que le contexte du moment est l’occasion unique pour montrer comment l’utilisation intelligente des ressources et les partenariats innovants peuvent continuer à redresser la barre.

Elle a ensuite rappelé les 3 piliers du programme de travail que sont :

(i) Promouvoir l’efficacité du développement pour accélérer à la mise en œuvre de l’agenda 2030,

(ii) Construire des meilleurs partenariats,

(iii) Mettre le suivi au service de l’action.

Son mot a été complété par les autres Co-Présidents.

Les échanges, qui s’en sont suivis, ont porté sur 2 questions :

  1. Quelles implications de la crise du COVID-19 voyez-vous pour le Partenariat Mondial et pour le programme d’efficacité dans son ensemble ?
  2. Quels sont les opportunités et les risques que nous devons garder à l’esprit lorsque nous lançons et mettons en œuvre le programme de travail ?

Il ressort des échanges que :

Le COVID-19 représente un enjeu de taille et opportunité pour travailler en partenariat en se dotant d’outils pour mettre en œuvre efficacement notre programme ;
Le moment est arrivé pour mutualiser nos efforts et faire preuve de la solidarité pour inclure tout le monde et aider ceux qui ne peuvent pas travailler seuls ;
Il nous faut utiliser chaque dollars ou euro de la manière la plus efficace ;
Les défis sont nombreux et sans précédent mais nous devons tirer des leçons d’autres crises.
Le deuxième moment, présidé par le Co-Président Non-Exécutif représentant la société civile, a porté sur la reforme du suivi du partenariat.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Mise en place d’une commission ad hoc pour faire des propositions concrètes et à court terme pour maximiser les recettes

La question de la maximisation des recettes du pays a été abordé par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi dans sa...

Retrait de Trois de quatre auteurs de l’étude controversée: L’OMS accepte les essais cliniques de l’hydroxychloroquine sur la covid-19

Trois des quatre auteurs de l'étude controversée sur les effets nocifs de l'usage de l'hydroxychloroquine sur la covid-19 publiée le 22 mai...

Deux lois portant autorisation de la ratification d’un accord de prêt et d’un accord de crédit promulguées par Félix Tshisekedi

Ce jeudi 04 juin, le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo a promulgué deux lois portant autorisation de la ratification d'un...

Félix Tshisekedi préside la 34e réunion du conseil des ministres

À partir de la cité de l'Union africaine, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo préside la 34e réunion du...

Covid-19: Le pool scientifique annoncera mercredi prochain le (s) protocole (s) retenu (s) pour les essais cliniques en RDC

Le pool scientifique du ministère de la Recherche Scientifique annoncera mercredi prochain le (s) protocole (s) retenu (s) pour les essais cliniques en RDC,...