mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min

l'info en continu

Ministère de l’Emploi: Néné Nkulu veut garantir la paix sociale des travailleurs dans le Haut-Katanga

- Publicité-

La ministre d’État, ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale a présidé, samedi 09 mai 2020, une réunion de travail dans la salle de Banquet du gouvernorat du Haut-Katanga.

Au menu de la rencontre entre Néné Nkulu et l’inspecteur du travail, les chefs de division, les directeurs provinciaux de la CNSS, de l’INPP et de l’Office de l’emploi, c’est « comment garantir la paix sociale des travailleurs en cette période de COVID-19 ».

- Publicité-

Une période où certaines entreprises renvoient leur personnel en congé technique, et rompent le contrat avec leurs travailleurs en toute violation des dispositions légales et réglementaires du travail.

Pour Nene Nkulu Ilunga, les entreprises doivent avoir un sens patriotique pour atténuer les effets négatifs dûs au COVID-19 dans le monde du travail.

« J’en appelle à l’esprit patriotique, et à la conscience professionnelle des inspecteurs du Travail, afin d’établir sans complaisance, le procès-verbal d’infraction pour tout employeur récalcitrant et requérir, par la suite, le concours du gouvernement provincial, et de la justice afin de faire exécuter les sanctions« , a recommandé la ministre de l’Emploi, Nene Nkulu.

Depuis l’irruption galopante du Coronavirus, plusieurs emplois sont menacés en RDC, comme dans les provinces.

Ainsi, Nene Nkulu Ilunga demande qu’un comité de la gestion de crise soit mis en place pour préserver les emplois.

« Une cellule nationale des crises a déjà été mis en place à Kinshasa. Je vous exhorte, aussi en province, à vous mobiliser autour du gouverneur Jacques Kyabula, pour la bonne marche de ce mécanisme au niveau local. Mais, au-delà des conseils et recommandations, il faut des sanctions exemplaires aux entreprises, pour tout cas de violation des dispositions légales et réglementaires« , a-t-elle conclu.

Adrien Ambanengo | politico.cd

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

EN CONTINU

L’Égypte va soutenir la RDC pour le projet de navigabilité du fleuve Congo de Boma à Kinshasa

Les domaines de coopération bilatérale entre la RDC et l’Égypte ont meublé les échanges que le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a eu...

Bunia : La haute cour militaire annonce l’ouverture des audiences publiques en appel de l’affaire Didier Boyoko

Le colonel magistrat Mukendi Tshidiamanga, président de cette instance supérieure de la justice militaire, l'a annoncé hier mardi 29 septembre 2020, à...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...