l'info en continu

Covid-19: Félix Tshisekedi souligne la nécessité de mettre fin aux incompréhensions entre les malades et les responsables des établissements visités

- Publicité-

Au cours de la 30e réunion du conseil des ministres tenu ce vendredi 08 mai par visioconférence, le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi est revenu sur ses descentes sur terrain.

Le Président de la République les a justifiées par la réception de plusieurs plaintes des compatriotes atteints du CORONAVIRUS sur les conditions de leur prise en charge.

- Publicité-

C’est ainsi qu’il a visité trois hôpitaux publics (Clinique Ngaliema, Hôpital du Cinquantenaire, Hôpital de l’Amitié Sino-Congolaise) et deux établissements médicaux privés, en l’occurrence le « C.M.K » et le
« H.J ».

Le Chef de l’Etat a également visité l’INRB qui, a-t-il dit, est une « fierté
nationale », un joyau de la République, « un Institut unique en Afrique » pour lequel il a demandé au Gouvernement de le préserver et de lui consacrer tous les moyens nécessaires.

Après avoir écouté aussi bien les responsables des hôpitaux publics visités que leurs pensionnaires dans leurs réclamations, le Chef de l’Etat a fait le constat et les recommandations qui suivent :

  • les personnes internées se plaignent de leur abandon ou de la non-assistance des responsables des centres (cas hôpital du
    cinquantenaire) ;
    Des recommandations ont été faites pour une meilleure prise en charge.
  • l’absence du matériel médical comme les respirateurs.
    Il a indiqué à ce sujet que les matériels commandés seront livrés à brève échéance ;
  • le personnel médical a l’impression d’être abandonné. Il lui manque
    des combinaisons pour accéder aux malades.

Le Président a instruit le Ministre de la Santé d’intensifier les solutions à ce sujet ;

  • le non-paiement des salaires et primes du personnel soignant et autres accompagnateurs.

Le Président a déploré cette situation à l’égard de « ces
professionnels qui font preuve d’un courage particulier ». Il a
demandé que leurs situations soient vite réglées ;

  • la lenteur dans la transmission des résultats des tests de dépistage.
    Sur ce point le Chef de l’Etat a annoncé l’arrivée prochaine des
    intrants permettant d’accélérer les résultats des tests et leur
    efficacité.

Les Hôpitaux « CMK» et « HJ » devraient être dotés
prochainement des médicaments pouvant engendrer la production
rapide des tests;

  • la restauration laisse à désirer.

A ce sujet, le Ministre de la Santé doit prendre des initiatives pour
faire cesser cette situation.

En conclusion, le Président de la République a souligné la nécessité de
mettre fin aux incompréhensions qu’il a décelées entre les malades et les responsables des établissements visités.

Pour terminer, le Chef de l’Etat a informé les membres du Gouvernement des entretiens qu’il a eus avec le Président Français Macron, qui ont
notamment porté sur des échanges et la collaboration entre l’INRB et
l’Institut Marie-Curie en France.

Concernant la tisane Malgache, à prendre à titre curatif ou préventif, le Président de la République a indiqué que nos chercheurs vont s’y pencher.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU