l'info en continu

Haut-Katanga : le couloir piétonnier de Kasumbalesa rouvert ce vendredi après une fermeture due au COVID-19

- Publicité-

Fermé dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, le couloir piétonnier de Kasumbalesa dans la province du Haut-Katanga qui mène vers la Zambie a été rouvert ce vendredi 8 mai.

Le maire de Kasumbalesa, André Kapampa, qui livre l’information, indique que c’est pour permettre aux habitants de cette ville d’accéder au marché Zambien et vice-versa.

- Publicité-

« Cette traversée devra se faire dans le strict respect des mesures d’hygiène, mais toutes les autres entrées appelées « Bilanga » restent fermées, » pense le maire de Kasumbalesa.

Et de poursuivre:

« Une fois qu’ils (les  gens) doivent se présenter là, ils doivent porter les masques de manière obligatoire, se laver les mains, se faire prendre la température, payer les jetons, respecter les normes de distanciation et aller  accéder au marché zambien dans le cadre d’échanges. Les zambiens entrent s’approvisionner, les Congolais vont aussi du côté de la Zambie s’approvisionner en vivres. Nous sommes en train de nous atteler à ce que la situation redevienne comme par le passé et que ce commerce puisse être un commerce au service de la paix et de renforcement de nos relations entre les  deux villes voisines à savoir la ville de Kasumbalesa-Zambie ainsi que  la ville de Kasumbalesa-RDC. »  

Par ailleurs, André Kapampa invite la population au calme et à respecter les biens d’autrui, car dit-il, la propriété d’autrui est sacrée, selon la constitution. 

Vive tension à Kasumbalesa

Il sied de noter qu’une vive tension a été observée jeudi 7 mai à Kasumbalesa.

Selon plusieurs témoins, des habitants protestaient contre la présence des militaires des FARDC qui empêchaient tout passage, sur différents couloirs menant vers la Zambie.

Ces manifestants en colère avaient vandalisé des édifices publics et ont fait libérer les détenus  qui étaient dans les cachots de la police. 

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU