Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min

l'info en continu

La sénatrice Bijoux Goya refuse le caractère urgent de la réhabilitation du Sénat et exige une enquête

Dans une correspondance adressée au bureau du Sénat, la Sénatrice Bijoux Goya Kitenge se dit insatisfaite de la réponse que le président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba a réservé à sa requête et demande à l’Assemblée plénière de constituer une commission d’enquête pour trouver des réponses à ses 9 préoccupations.

- Publicité-

« Au dernier jour requis dans le délai de 7 jours dans le règlement intérieur du Sénat qui précise en son article 196 alinéa 1 : si dans le délai imparti, le bureau ne répond pas à la lettre ou son auteur n’est pas satisfait de la réponse, l’assemblée plénière peut constituer une commission d’enquête chargé de lui faire un rapport circonstancié sur les activités et la gestion du bureau du Sénat « ,écrit-elle.

Selon Bijoux Goya, le président du Sénat devrait lancer un appel d’offre pour permettre aux entreprises de compétir mais aussi de respecter les règles de transparence en lieu et place d’attribuer un marché gré à gré à une entreprise avec lequel il a déjà exercé.

Le marché gré à gré « est le mode le moins transparent de tous auquel certains gestionnaires recourent pour gagner de l’argent (fric) et assurer leurs gains personnels au détriment de ceux de la communauté « , s’insurge-t-elle.

Il est normal que la salle du Sénat subisse quelques travaux de réfection, mais Bijoux Goya « refuse que ces derniers revêtaient un caractère urgent pour justifier la passation de marché en mode gré à gré « , au-delà du fait que ces mêmes travaux n’ont jamais figuré au budget que les sénateurs ont voté pour l’exercice 2019-2020.

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Quatre millions de dollars refilés à un entrepreneur désigné en toute opacité hors de toute concurrence pour réfectionner une salle de réunion et quelques buraux ? Ça pue à mille lieux un détournement crapuleux de deniers publics !

  2. C’est dans ses pérogatives constitutionnelles de demander une enquête sur la gestion de cet argent. Soutien tous azimuts.

Comments are closed.

EN CONTINU

Retrait de Trois de quatre auteurs de l’étude controversée: L’OMS accepte les essais cliniques de l’hydroxychloroquine sur la covid-19

Trois des quatre auteurs de l'étude controversée sur les effets nocifs de l'usage de l'hydroxychloroquine sur la covid-19 publiée le 22 mai...

Deux lois portant autorisation de la ratification d’un accord de prêt et d’un accord de crédit promulguées par Félix Tshisekedi

Ce jeudi 04 juin, le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo a promulgué deux lois portant autorisation de la ratification d'un...

Félix Tshisekedi préside la 34e réunion du conseil des ministres

À partir de la cité de l'Union africaine, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo préside la 34e réunion du...

Covid-19: Le pool scientifique annoncera mercredi prochain le (s) protocole (s) retenu (s) pour les essais cliniques en RDC

Le pool scientifique du ministère de la Recherche Scientifique annoncera mercredi prochain le (s) protocole (s) retenu (s) pour les essais cliniques en RDC,...

UDPS-UNC: le divorce est irréversible avec le procès de 100 jours (Roger Lumbala)

Le président national du RCDN, Roger Lumbala wa Tshitenga, affirme que le divorce entre l'UNC et l'UDPS est irréversible avec le procès...