mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,631
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 12:02 12 h 02 min
DRC
230
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 12:02 12 h 02 min
DRC
10,129
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 12:02 12 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 12:02 12 h 02 min

l'info en continu

La sénatrice Bijoux Goya refuse le caractère urgent de la réhabilitation du Sénat et exige une enquête

- Publicité-

Dans une correspondance adressée au bureau du Sénat, la Sénatrice Bijoux Goya Kitenge se dit insatisfaite de la réponse que le président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba a réservé à sa requête et demande à l’Assemblée plénière de constituer une commission d’enquête pour trouver des réponses à ses 9 préoccupations.

« Au dernier jour requis dans le délai de 7 jours dans le règlement intérieur du Sénat qui précise en son article 196 alinéa 1 : si dans le délai imparti, le bureau ne répond pas à la lettre ou son auteur n’est pas satisfait de la réponse, l’assemblée plénière peut constituer une commission d’enquête chargé de lui faire un rapport circonstancié sur les activités et la gestion du bureau du Sénat « ,écrit-elle.

- Publicité-

Selon Bijoux Goya, le président du Sénat devrait lancer un appel d’offre pour permettre aux entreprises de compétir mais aussi de respecter les règles de transparence en lieu et place d’attribuer un marché gré à gré à une entreprise avec lequel il a déjà exercé.

Le marché gré à gré « est le mode le moins transparent de tous auquel certains gestionnaires recourent pour gagner de l’argent (fric) et assurer leurs gains personnels au détriment de ceux de la communauté « , s’insurge-t-elle.

Il est normal que la salle du Sénat subisse quelques travaux de réfection, mais Bijoux Goya « refuse que ces derniers revêtaient un caractère urgent pour justifier la passation de marché en mode gré à gré « , au-delà du fait que ces mêmes travaux n’ont jamais figuré au budget que les sénateurs ont voté pour l’exercice 2019-2020.

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Quatre millions de dollars refilés à un entrepreneur désigné en toute opacité hors de toute concurrence pour réfectionner une salle de réunion et quelques buraux ? Ça pue à mille lieux un détournement crapuleux de deniers publics !

  2. C’est dans ses pérogatives constitutionnelles de demander une enquête sur la gestion de cet argent. Soutien tous azimuts.

Comments are closed.

EN CONTINU

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...

SADC : la RDC et le Malawi élus président et vice-président du RPMLOC du Forum parlementaire

La République démocratique du Congo (RDC) et le Malawi ont été élus respectivement président et vice-président du Comité parlementaire régional de surveillance...