mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min

l'info en continu

Face à la situation sécuritaire et socio-politique en Ituri, Le regroupement politique AAB s’oppose aux déclarations « divisionnistes » et « acharnées »

- Publicité-

Le regroupement politique AAB, Action Alternative pour le bien-être et le changement, en Ituri, monte au créneau face à la situation sécuritaire et socio-politique qu’écume cette province depuis début 2020 et caractérisée par des violences dans deux territoires Djugu et Mahagi sans outrepassé nombreuses déclarations politiques afférentes.

Pour AAB, réuni mardi 05 mai, certains politiques et ou, notables, doivent cesser d’appeler la population à des comportements visant à semer des divisions.
AAB invite à cet effet les ituriens à imiter le comportement d’après ce regroupement jugé « louable » de la population du Nord-Kivu qui malgré des agressions politiques de tout genre pendant la rébellion du M23, elle n’a pas souhaité le départ de l’ex gouverneur Julien Paluku voire même appelé au remplacement de celui-ci à un militaire consacrant un « État de siège ».

- Publicité-

Dans sa perspective, cette formation politique membre du FCC, s’est dit opposée à toutes déclarations qualifiées « acharnées » et « divisionnistes » de certains politiciens en mal de « positionnement.»

Selon Me Nene Kashinde, porte-parole de l’AAB en Ituri, au Nord-Kivu, « Toute la population, acteurs politiques, leaders d’opinion, opérateurs économiques etc. étaient restés soudés autour de leur Gouverneur sachant bien que sans cette unité et cohésion sociale, le M23 tiendrait en échec toute la province et son gouvernement » a-t-il dit à Bunia actualités en soulignant que la population de l’Ituri devra adopter ce même comportement afin de faire bloc au phénomène CODECO, qui multiplie des attaques ensanglantées dans les territoires de Djugu, Mahagi et d’Irumu.

Depuis lors, des déclarations fusent et suscitent débat au sein de l’opinion.
La société civile a, en Avril, appelé dans une déclaration la population à l’incivisme fiscal avant de demander au président Tshisekedi de décréter un « État de siège.»
Toutes ces démarches sont qualifiées par le regroupement AAB d’une « ruse » et « d’impossible » car visant , selon eux, à bloquer le décollage de la province de l’Ituri.
« les provinces sont des entités territoriales décentralisées dont les animateurs sont des élus.» a rappelé l’AAB.

Serge Sindani / POLITICO.CD

- Publicité -

EN CONTINU

L’Égypte va soutenir la RDC pour le projet de navigabilité du fleuve Congo de Boma à Kinshasa

Les domaines de coopération bilatérale entre la RDC et l’Égypte ont meublé les échanges que le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a eu...

Bunia : La haute cour militaire annonce l’ouverture des audiences publiques en appel de l’affaire Didier Boyoko

Le colonel magistrat Mukendi Tshidiamanga, président de cette instance supérieure de la justice militaire, l'a annoncé hier mardi 29 septembre 2020, à...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...