l'info en continu

En marge du 3 mai, Jolino Makelele exhorte les journalistes à travailler « sans crainte « 

- Publicité-

A l’occasion de la Journée mondiale de la Liberté de la Presse célébrée tous les 3 mai, le ministre de la communication et Médias, David-Jolino Makelele, a exhorté les journalistes à exercer leur profession en toute indépendance et liberté, tout en s’appuyant sur les instruments juridiques appropriés en vue.

Cet exercice dan l’indépendance et dans la liberté prend sens selon le ministre, dan l’État de droit prôné par le président de la République Félix Tshisekedi.

- Publicité-

 » Actuellement, grâce à l’impulsion du président de la République, Félix Tshisekedi dans la vision de la matérialisation de l’État de droit, tout journaliste peut exercer la liberté de la presse sans entrave », a-t-il déclaré.

Avant de poursuivre :  » Vous devez exercer votre profession sans crainte ».

Les instruments juridiques qui encadrent et garantissent la liberté et l’indépendance du journaliste sont notamment :

– La Déclaration Universelle des Droits de l’homme;

– Le Pacte international relatif aux droits civiques et politiques;

– La Charte africaine des droits de l’homme et des peuples;

-La Constitution du18 février 2006 telle que modifiée à ce jour ;

– La Loi n°96-002 du 22juin1996 fixant les modalités de l’exercice de la liberté de la presse;

  • La Loi organique n°11/011 du10 janvier 2011 portant composition, attribution et fonctionnement du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication.

Cette année, la journée mondiale de la presse a été célébrée sous le thème : « Un journalisme sans crainte, ni complaisance ».

Pour Jolino Makelele, ce thème « implique d’une part la volonté du Gouvernement de la République de vous sécuriser dans l’exercice de votre profession; surtout en cette période de crise sanitaire; et d’autre part, la mise de chacun de vous face à sa responsabilité citoyenne dans l’accomplissement de ses tâches ».

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU