l'info en continu

Sénat gate: Marie Ange Mushobekwa se désolidarise de la déclaration des femmes du FCC

- Publicité-

Réagissant à la déclaration, dimanche 03 mai 2020, des femmes du FCC qui ont pris fait et cause pour Alexis Thambwe dans son escapade verbale contre la sénatrice Goya Kitenge Bijoux, l’ex-ministre des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, se désolidarise de cette démarche alors que son nom figure parmi les signataires.

« Je suis cadre et membre fondateur du FCC. Je soutiens notre Autorité morale Joseph KABILA et reste LOYALE à sa vision. Mais je n’ai pas participé à cette réunion et n’ai pas apposé ma signature sur ce document. », a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

- Publicité-

Et d’ajouter:

« Je le découvre en même temps que vous ici. Merci ».

Dans une déclaration, publiée dimanche 03 mai 2020 en rapport avec les échanges verbaux houleux qui ont eu lieu au Sénat entre Alexis Thambwe Mwamba et Bijoux Goya, les femmes du Front Commun pour le Congo (FCC) condamnent les « paroles insultantes » de la sénatrice à l’égard du président de la Chambre haute du parlement.

“Les femmes du FCC constatent que l’honorable sénatrice Bijoux Goya a, au cours de cette plénière, pris la parole sans autorisation préalable et s’est livrée à une escalade verbale injurieuse à l’endroit de l’honorable président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba”, disent-elles dans leur déclaration.

Elles affirment regretter le fait que, lors de sa sortie médiatique, la sénatrice Goya Kitenge Bijoux a poursuivi son entreprise en traitant de pervers le président du Sénat.

Ces femmes du FCC ont rappelé que la sénatrice n’a pas agi en tant que femme, mais plutôt comme parlementaire et politique.

D’où, en cas de réaction, il ne faut pas transformer son geste en combat féministe.

« La sénatrice Bijoux Goya n’est pas à son premier forfait du genre. Il n’y a donc pas lieu de crier à la victimisation féministe », indiquent ces femmes du FCC dans leur déclaration.

Quant à ce, l’Association des femmes du Front Commun pour le Congo a réitéré son soutien à Alexis Thambwe Mwamba.

“Les femmes du FCC prônent le respect des valeurs telles que l’honnêteté, la discipline, la loyauté et la moralité politique ; les femmes du FCC réitèrent leur soutien à l’honorable Président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba. », ont-elles conclu.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. C’est normal que vous souteniez même les betises car c’est en guise de reconnaissance de vos nominations que de votre élection par le peuple

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :