mardi, août 11, 2020
DRC
9,499
Personnes infectées
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
899
Personnes en soins
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
8,375
Personnes guéries
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
225
Personnes mortes
Updated on 11 August 2020 à 13:59 13 h 59 min
publicité

RDC: La lettre de l’avocat de Jammal Samih au président Félix Tshisekedi

L’avocat de M. Samih Houballah Jammal, Directeur Général de Samibo et Husmal, entreprises épinglées dans le programme d’urgence de 100 jours, sollicite sa mise en liberté suite à sa maladie et son innocence de ce dont il est accusé: détournement des deniers publics.

« Excellence Monsieur le Président de la République, j’ai l’honneur, pour autant que ma première lettre ne vous soit pas parvenue, de solliciter de votre part l’ordre de lise en liberté de mon client Monsieur Samih Houballah Jammal, qui est malade et innocent de ce dont il est accusé: de détournement de deniers publics », introduit Me Mbu ne Letang dans sa correspondance au président de la République.

Selon le batonnier H. Mbu Ne Letang, avocat à la cour de cassation et au conseil d’état, déclare que son client « n’a agi que sur instructions de celui qui était Directeur de votre Cabinet, ainsi que de la part du Conseiller spécial en matière de sécurité ».

« Mon client n’a agi que sur instructions de celui qui était Directeur de votre Cabinet, ainsi que de la part du Conseiller spécial en matière de sécurité».

L’avocat indique que Samih Jammal « n’a pas détourné les 300 maisons de Maluku, dont 250 déjà installées au Camp Tshatshi et le montant de 57 millions est la conséquence de la différence entre le contrat initial avec le ministère du Développement rural pour 26 millions sur les 900 maisons et la nouvelle commande de 1500 maisons, dont 1000 maisons pour le Camp Tshiatshi, commandées dans le cadre de vos 100 jours».

Pendant que Samih Jammal est détenu, le travail se poursuit, argument son avocat,  » mais son compte étant bloqué, avec quoi pourra-t-il payer les 1000 Congolais et les 8 ingénieurs turcs qui travaillent sur les chantiers. »

Enfin, Me Mbu ne Letang affirme que Samih Jammal est demeuré en prison sans titre: « plus de mandat d’arrêt, plus d’ordonnance de confirmation du Tribunal de paix ou du Tribunal de grande instance de Matete, juridictions non constitutionnellement compétentes ».

Il sied de rappeler que Samih Jammal, 82 ans, patron de la société Samibo, a été conduit à la Clinique Ngaliema le mercredi 29 avril. Son procès débute le 11 mai prochain.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...