l'info en continu

Affaire Ne Muanda Nsemi : Christian Lima Ngaba appelle la police à « travailler avec humanisme »

- Publicité-

Christian Lima Ngaba, militant d’Amnesty International, condamne les traitements « inhumains » infligés aux adeptes du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala de Ne Muanda Nsemi et aussi à son épouse par les éléments de la police nationale congolaise. Il qualifie cela comme étant une violation de la constitution dans son article 16, paragraphes 1.4 mais également de la déclaration universelle des droits de l’homme dans son cinquième article.

D’après cet activiste des droits de l’homme, la police a l’obligation de remplir ses missions, engagements et fonctions tel que stipule la loi numéro 13/013 du 1er juin 2013 relative au statut du personnel de carrière de la police nationale.

- Publicité-

Christian Lima Ngaba a en outre demandé des sanctions aux agents de l’ordre auteurs de ces actes qui n’a pas honoré la police nationale congolaise. « Je déposerai une plainte contre la police congolaise au niveau national et qu’international. Nous nous battrons pour que le respect des droits de l’homme soit réel et nous, les Congolais, ne tolérerons jamais les actes inhumains sur le sol congolais« , a déclaré Christian Lima Ngaba militant d’amnistie internationale.

Par ailleurs, Il met en garde le pouvoir en place de toute violation des droits de l’homme.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU