mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 18:03 18 h 03 min

l'info en continu

Kongo Central : Mvunzi Meya s’entretient avec les leaders locaux de la société civile sur la pacification de la province

- Publicité-

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Eyrolles Michel Mvunzi Meya, a été dépêché au Kongo Central suite aux événements tragiques liés aux exactions de la secte mystico- religieuse de Bundu Dia Kongo de l’ancien député Zacharie Badiengila dit Ne Muanda Nsemi.

Dans le cadre de la pacification de cette province et du renforcement de la cohésion nationale, Eyrolles Michel Mvunzi Meya a tenu une réunion avec les membres de la société civile du Kongo Central à Matadi, samedi 25 avril 2020 en début de soirée.

- Publicité-

Au cours de cette réunion, il a rappelé aux membres de la société civile leur rôle de prédicateurs de la paix, de patriotisme et de cohésion sociale.

De son côté, la société civile a rassuré le ministre que la République démocratique du Congo reste une et indivisible, personne ne cédera aux actes ou aux appels à la haine tribale, d’où qu’ils proviennent.

« Les participants à cette réunion et le ministre des Affaires coutumières ont échangé autour de la question sécuritaire qui affecte la province partant des appels à la haine tribale de Ne Muanda Nsemi. Nous avons rassuré le ministre d’accompagner le président de la République et le gouvernement dans l’optique de la cohésion sociale et la paix au sein des communautés au Kongo Central », a déclaré Jules Benga, le président de la société civile du Kongo Central.

Quant au sort de Ne Muanda Nsemi, la société civile est d’avis qu’il subisse la rigueur de la loi. Toutefois, elle plaide en faveur d’un traitement humain dans les normes de la dignité humaine et des droits de l’homme.

La société civile demande, par ailleurs, aux autorités de se pencher également sur les revendications de Ne Muanda Nsemi, et de corriger certaines injustices sur le plan du recrutement des agents dans les entreprises publiques oeuvrant au Kongo Central.

Ensuite, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières a conféré avec les membres du comité de sécurité du Kongo Central.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

L’Égypte va soutenir la RDC pour le projet de navigabilité du fleuve Congo de Boma à Kinshasa

Les domaines de coopération bilatérale entre la RDC et l’Égypte ont meublé les échanges que le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a eu...

Bunia : La haute cour militaire annonce l’ouverture des audiences publiques en appel de l’affaire Didier Boyoko

Le colonel magistrat Mukendi Tshidiamanga, président de cette instance supérieure de la justice militaire, l'a annoncé hier mardi 29 septembre 2020, à...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...